140 projets financés au titre du MIE

17/07/2020 Caroline Garcia

Bruxelles a dévoilé les projets retenus cette année dans le cadre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe.

L'Union européenne va injecter près de 2,2 milliards d'euros dans 140 "projets clés" de transport. Financés au titre du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE), ils "contribueront à construire les liaisons de transport manquantes partout sur le continent, à soutenir les transports durables et à créer des emplois", assure Bruxelles.
Un "degré élevé de priorité" est accordé aux projets qui renforcent les chemins de fer, notamment les liaisons transfrontières et celles avec les ports et les aéroports. Les transports par voies navigables intérieures sont encouragés grâce à une plus grande capacité et de meilleures connexions multimodales avec les réseaux routier et ferroviaire. Dans le secteur maritime, la priorité est accordée aux projets de transport à courte distance, fondés sur des carburants alternatifs.

Près de 800 projets financés

Dans le détail, l'UE soutiendra dix-neuf projets de transition vers des carburants plus verts, pour plus de 140 millions d'euros, notamment la conversion de navires au gaz naturel liquéfié (GNL), ainsi que l'installation des infrastructures correspondantes dans les ports. Dans le routier, 17.275 points de recharge vont être érigés sur le réseau européen. Neuf projets (50 millions d'euros) contribueront à la mise en œuvre d'un système ferroviaire interopérable dans l'UE et à l'exploitation sans interruption des trains au moyen du système européen de gestion du trafic ferroviaire.
Depuis 2014, le MIE a soutenu au total 794 projets dans le secteur des transports, pour un investissement total de 21,1 milliards d'euros.