Acuta : des sujets d’incertitude pour les chargeurs d’Alsace

14/10/2020 Mathieu Noyer

Entre les effets de la crise sanitaire, les rumeurs d’écotaxe régionale et les changements de municipalités, les motifs d'inquiétude n’ont pas manqué à la réunion de rentrée de l’association des chargeurs d’Alsace.

Prudent par le choix de la visioconférence pour sa réunion de conjoncture du 8 octobre, l’Association des chargeurs et utilisateurs de transport en Alsace (Acuta) l’est aussi quant à la résistance de ses adhérents aux effets de la Covid-19. Pour l’instant, elle note une bonne capacité des chargeurs alsaciens à passer le cap mais le plus dur reste à venir, rappelle le président de l’Acuta, Jean-Marc Rohlmann : "Notre épée de Damoclès, c’est le début du remboursement des prêts garantis par l’État, le 1er avril 2021", insiste-t-il.
Mais d'autres incertitudes pèsent sur l’activité et le moral des membres de l’association, d’ordre plus local et politique.
Quelle sera la stratégie de la nouvelle municipalité écologiste de Strasbourg vis-à-vis du Port autonome ? Et le spectre d’une écotaxe régionale va-t-il ressurgir début 2021 avec la naissance de la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) qui ne cache pas ses intentions en la matière ? "Si tel était le cas, il faudrait que la CEA trouve des solutions pour ne pas pénaliser les entreprises régionales car 60 % du trafic est interne à l’Alsace", prévient Pierre Heckmann, vice-président de l’Acuta.
Par ailleurs, si l’association juge louables les actions de la région Grand-Est visant à redynamiser les petites lignes ferroviaires, elle demeure sceptique quant à leur impact sur le fret. "Au vu de la situation du Fret SNCF, je ne crois pas à un retour du wagon isolé", déplore Jean-Marc Rohlmann. Selon le président, l’avenir passe davantage par une mutualisation vers des points de rabattement, par exemple pour les flux qui partent des industries implantées au pied des Vosges.

Quarante ans d’activité

Quoi qu'il arrive, l’Acuta va poursuivre ses actions en faveur du développement du transport multimodal, comme elle le fait depuis maintenant un peu plus de quarante ans. Créée en 1979 par les responsables transports de quelques fleurons de l’industrie alsacienne (Adidas, Kronenbourg, Liebherr…), elle a été l’une des associations pionnières de chargeurs en régions pour devenir aujourd’hui l’une des plus importantes avec sa soixantaine de membres appuyés par des quelque 25 représentants du "Cercle des partenaires" qui évoluent dans des activités connexes. L'Acuta assure la représentation des associations régionales au sein de l’AUTF (Association des utilisateurs de transport de fret). Ses prochaines réunions d’information, courant octobre, seront consacrées au Brexit et aux incoterms.