Brexit : le terminal ferry de Dunkerque a échappé à la congestion

03/03/2021 Vincent Calabrèse

Après avoir redouté une congestion sur l'axe Transmanche en cette période de Brexit, le port de Dunkerque constate une certaine fluidité sur son terminal ferry de DFDS.

Le schéma de congestion portuaire post-Brexit tant redouté sur la ligne Dunkerque-Douvres n'a pas eu lieu. "Depuis le 1er janvier et la sortie officielle du Royaume-Uni de l’Union européenne, l'accès au terminal ferry de DFDS est resté fluide", se félicite la direction du Grand Port maritime. Selon cette dernière, avoir échappé à la congestion trouve plusieurs explications. L'établissement portuaire estime avoir mis les moyens pour se préparer au Brexit. L'autorité a investi dans des parkings d'attente, des zones de contrôle et des bâtiments permettant que le terminal ferry de DFDS soit prêt au 31 décembre. Pour ce faire, elle a mobilisé une enveloppe de 2,3 millions d'euros.

Mais l'autorité portuaire indique ne pas avoir été la seule à se préparer à ce bouleversement. Formalités douanières, contrôles vétérinaires et phytosanitaires… elle estime que les acteurs publics et privés ont œuvré en amont pour se préparer à l'échéance tant redoutée. Autre explication donnée par le GPMD, l'accord trouvé en fin d'année entre l'UE et le Royaume-Uni "a permis de facto d’écarter un scenario opérationnel catastrophe lié à un "no-deal" et donc de limiter les implications du retour des
contrôles".

Les bénéfices du surstockage britannique de fin 2020

En outre, la baisse du trafic fret actuelle due au phénomène de surstockage réalisé Outre-Manche en fin d'année dernière semble avoir contribué à cette fluidité. Selon le port de Dunkerque, un bond de 30 % avait en effet été  enregistré en novembre et décembre 2020. Enfin, en matière de véhicules, le trafic reste sur la tendance à la baisse de ces derniers mois en raison de la crise sanitaire. Pourtant, avec l'ajout d'une escale sur l'Irlande par Containerships en novembre et d'une ligne par DFDS en janvier sur l'Irlande également, l'offre de transport dunkerquoise ne s'est pas tarie au creux de l'hiver.