CMA CGM commande dix nouveaux navires en Chine

26/03/2019 Vincent Calabrèse

Le groupe CMA CGM a commandé dix nouveaux porte-conteneurs au constructeur chinois China State Shipbuilding Corporation (CSSC), dont cinq propulsés au GNL et cinq autre équipés de scrubbers.

Rodolphe Saadé, PDG du groupe CMA CGM, a signé le 25 mars à l’Élysée deux accords avec Lei Fanpei, président de China State Shipbuilding Corporation en présence du président de la République française Emmanuel Macron et du président chinois Xi Jinping.
Il s'agit de dix nouveaux porte-conteneurs de 15.000 EVP. Cinq d'entre eux seront propulsés au gaz naturel liquéfié (GNL) et cinq autres seront équipés de scrubbers. Mesurant 366 mètres de long, ils seront livrés à partir de 2021 en remplacement de dix autres navires et seront exploités sur les lignes Asie-Méditerranée.

Valorisation des chantiers chinois

Cette commande d'un montant estimé de 1,2 milliard d'euros est une victoire pour la construction navale chinoise face à l'hégémonie des chantiers coréens sur ce créneau des porte-conteneurs, surtout que certaines de ces unités emploieront le mode de propulsion le plus en vogue actuellement.
Le Groupe CMA CGM a ainsi fait le choix du gaz naturel liquéfié (GNL) pour la moitié des navires commandés, ce qui doit permettre une réduction significative des émissions de CO2, de soufre, de particules fines et d’oxydes d’azote. "Destinés à accompagner la croissance de CMA CGM, ces navires renforceront encore sa compétitivité", a expliqué le groupe.
À l’occasion de ces signatures, Rodolphe Saadé a déclaré : "À travers ce partenariat stratégique avec China State Shipbuilding Corporation, nous faisons à nouveau le choix d’une propulsion au GNL et renforçons nos efforts pour développer des navires toujours plus performants et plus respectueux de l’environnement. Nous confirmons ainsi notre rôle de leader de la transition énergétique du transport maritime".
Rodolphe Saadé et Lei Fanpei ont également signé un accord de coopération structurant "afin de développer des navires plus performants et plus respectueux de l’environnement". En novembre 2017, le groupe armatorial français avait ainsi annoncé la commande de neuf porte-conteneurs de 22.000 EVP propulsés au GNL, devenant la première compagnie maritime au monde à faire le choix de cette énergie pour des navires de cette taille.