CMA CGM finalise le rachat de Containerships

Le rachat de Containerships par CMA CGM a reçu la validation des autorités de la concurrence. L'intégration de l'opérateur maritime intra-européen complète la présence de l'armement global sur les marchés régionaux.

CMA CGM a annoncé avoir finalisé l'acquisition de l'armateur régional Containerships. Le groupe français n'attendait plus que le feu vert de la Commission européenne pour concrétiser le rachat du spécialiste des lignes régulières conteneurisées intra-européennes. La validation de cette transaction annoncée en juin dernier a été obtenue le 22 octobre.
La société familiale finlandaise créée en 1966 compte 690 employés. Elle exploite onze navires sur ses lignes de la mer Baltique et trois autres en Méditerranée. Cet opérateur short-sea est aussi connu pour être un transporteur "door-to-door". CMA CGM explique que "Containerships offre à ses clients une gamme complète de services de très haute qualité ainsi que des solutions logistiques tous modes de transport confondus", maritime, routier, ferroviaire et fluvial.
Pour l'armateur français, cette acquisition se combine avec celles de MacAndrews en 2002 et d'OPDR en 2015 pour compléter son maillage européen. Les deux entités ont été fusionnées en janvier 2018. La première couvre la Grande-Bretagne, l'Irlande, les Pays-Bas, la Suède et la Pologne, tandis que la seconde dessert la péninsule Ibérique et le Maroc.
Quant à Containerships, la compagnie est présente sur les marchés des pays baltes, de la Russie, de l'Europe du Nord, de l'Afrique du Nord et de la Turquie.

2,2 millions d'EVP en intra-régional

D'après CMA CGM, son activité intra-européenne a consisté en 2017 en 2,2 millions d’EVP transportés, en intégrant les volumes de Containerships. "Les clients du groupe bénéficient désormais de l’expertise de 2.700 collaborateurs répartis dans 130 bureaux".
L'offre intra-régionale du groupe ne se limite pas à l'Europe. CMA CGM est présent sur ce "marché en pleine expansion" via ses filiales CNC Line en Asie, Mercosul au Brésil et Sofrana dans les îles du Pacifique.
Avant la transaction, Containerships s'était engagé dans une démarche de développement durable puisque la compagnie avait commandé quatre porte-conteneurs de 1.400 EVP propulsés au gaz naturel liquéfié qui doivent entrer en flotte "prochainement". L'opérateur possède également une flotte de camions fonctionnant au GNL.