Canadien National : légère baisse du bénéfice au premier trimestre

27/04/2021 AFP

L'entreprise ferroviaire Canadien National qui rivalise en ce moment avec son concurrent Canadian Pacific pour mettre la main sur le chemin de fer américain Kansas City Southern, a annoncé une légère baisse de son bénéfice au premier trimestre 2021.

Le bénéfice du transporteur ferroviaire de fret Canadien National (CN) a accusé une légère baisse au premier trimestre 2021. Celui-ci est néanmoins conforme aux attentes des analystes. La compagnie a dégagé un bénéfice net de 974 millions de dollars canadiens (650 millions d'euros) pour les trois premiers mois de l’année, contre un peu plus de 1 milliard de dollars il y a un an. Hors éléments exceptionnels, et ramené à une action, le bénéfice ajusté est ressorti à 1,23 dollar par action, soit exactement le montant attendu par la moyenne des analystes. Le chiffre d'affaires trimestriel est resté inchangé sur un an, à 3,5 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros), selon la compagnie.

CN a fait état d'une hausse trimestrielle de 5 % sur un an des volumes de marchandises transportés, avec des records pour les céréales et le trafic intermodal, sur fond de reprise économique partielle et d'atténuation des impacts de la pandémie. En revanche, les volumes des autres marchandises comme le pétrole, le charbon ou les automobiles, étaient en baisse.

Des vues sur Kansas City Southern

CN a proposé il y a une semaine 33,7 milliards de dollars en espèces et en actions pour acquérir la compagnie américaine Kansas City Southern (KCS) dans le but de créer le premier chemin de fer d'Amérique du Nord reliant des ports du Canada, des États-Unis et du Mexique, les partenaires de l'accord de libre-échange nord-américain. Le 24 avril, KCS a accepté d'ouvrir des discussions avec CN sur son offre. Le conseil d'administration de KCS avait auparavant approuvé une offre de 29 milliards de dollars américains en espèces et en actions de Canadian Pacific, mais celle-ci n'avait pas encore été soumise à ses actionnaires. Le mot de la fin reviendra au régulateur américain du secteur, le "Surface Transportation Board".

Canadien National possède un réseau s'étendant sur plus de 30.000 kilomètres entre les côtes atlantique et pacifique du Canada et, aux États-Unis, des Grands Lacs jusqu'au golfe du Mexique. Il transporte chaque année quelque 300 millions de tonnes de marchandises.