Corsica Ferries partenaire pour un port de Nice plus écologique

Pierre Mattei, président-directeur général de la compagnie Corsica Ferries, a rencontré les représentants de la métropole de Nice, propriétaire du port de commerce, afin d'établir des règles de bonne conduite environnementale.

Le port de commerce de Nice enclavé dans la ville est très sensible aux pollutions diverses liées à l’activité maritime des navires commerciaux (ferry, bateaux de croisière ou de fret).
Corsica Ferries, qui assure désormais seule l’essentiel du trafic passagers entre Nice et la Corse, est donc la première à établir un partenariat avec la métropole autour d’une limitation des pollutions sonores et atmosphériques afin de garantir la qualité de vie des habitants du port tout en sauvegardant son activité économique.

Opération port propre

La métropole a engagé depuis peu une opération port propre et prône pour l’activité maritime une réduction supplémentaire des émissions nocives en Méditerranée.
Corsica Ferries a rappelé pour l’occasion qu’elle utilisera désormais systématiquement un carburant à 0,1 % de soufre lors des pics de pollution.
Avec la métropole, la compagnie a réaffirmé l’intérêt de créer en Méditerranée une zone où les émissions de dioxyde de soufre seront réduites à 0,1 % de manière permanente.
La métropole s’engage à organiser une rencontre entre les villes portuaires de Méditerranée afin d’avancer sur ce sujet.
Réduction du nombre et du temps d’escales, optimisation de la vitesse, diminution des nuisances sonores et pollutions sont les leviers que compte actionner Corsica Ferries sur le port de Nice.
La compagnie investit avec la conversion de quatre navires à propulsion mixte gaz naturel liquéfié et méthanol à l’horizon 2024 et un navire neuf capable d’être alimenté au GNL dès 2023.
Une attitude que soutient la région Paca qui vient de lancer de son côté des études sur les ports de Nice, Toulon et Marseille en liaison avec les compagnies maritimes afin de définir la solution concernant le raccordement électrique à quai des navires commerciaux pour leur éviter de faire fonctionner en continu leurs chaudières.