Costa prolonge la suspension de ses croisières dans le monde jusqu'au 30 avril

Costa Croisières, une marque du numéro un mondial du secteur Carnival, a annoncé mardi 24 mars prolonger jusqu'au 30 avril la suspension de ses croisières dans le monde, jusqu'à maintenant prévue jusqu'au 3 avril, en raison de l'épidémie de Covid-19.

L'entreprise explique que "la situation d'urgence prolongée liée à la pandémie mondiale de Covid-19" et "l'introduction de nouvelles mesures de confinement, telles que la fermeture des ports et les restrictions sur la circulation des personnes (...), ne permettent pas réellement d'opérer".
Les agents de voyage et les clients concernés "recevront un bon d'échange égal à 100 % du montant déjà payé par le client – uniquement pour les services achetés auprès de Costa – pour les croisières annulées", rappelle Costa Croisières. Ce bon sera utilisable dans les douze mois, pour des départs jusqu'à novembre 2021.

"Les croisières en cours terminent leur itinéraire actuel"

"Les croisières en cours terminent leur itinéraire actuel uniquement pour permettre aux clients de débarquer et de rentrer chez eux", rappelle Costa Croisières. Parmi les navires encore en mer, le "Costa Victoria", en route pour l'Italie, a vu ses quelque 700 passagers confinés dans leurs cabines suite à la contamination par le coronavirus d'une passagère débarquée en Grèce. Celle-ci a été a été testée positive au nouveau coronavirus lors d'une escale en Crète, a-t-on appris lundi auprès de responsables locaux et de médias, et son état de santé est "stable", a indiqué Costa. Attendu à Venise le 28 mars, le "Costa Victoria" était lundi soir à la recherche d'un "port adéquat pour accoster" en lien avec les autorités italiennes.
L'Italie vient de fermer ses ports aux navires de croisière battant pavillon étranger et a suspendu toutes les activités économiques non essentielles sur son territoire national. Mais le ministre des Transports a indiqué jeudi que les navires italiens encore en mer devraient rentrer au port, tandis que tous les passagers et membres de l'équipage devraient subir des tests de dépistage au coronavirus.
Vendredi des passagers de deux autres bateaux de Costa Croisières, le "Luminosa" et le "Pacifica", avaient été débarqués à Marseille, les deux navires ayant dû modifier leur parcours en raison du coronavirus. Sinistré, le secteur des croisières a dû renoncer à une grande partie de son activité. Plusieurs paquebots ont été bloqués ces dernières semaines pour des cas suspects ou avérés de contamination au Covid-19.

Le paquebot "Zaandam" erre au large du Chili

Un paquebot avec plus de 1.800 personnes à bord, dont 42 présentant un état grippal, errait lundi 23 mars au large du Chili, pays qui lui a interdit d'accoster par crainte du coronavirus. Le "Zaandam", à pavillon néerlandais et exploité par Holland America (groupe Carnival), a quitté Buenos Aires le 7 mars. Il a demandé à débarquer ses malades avant de pouvoir reprendre la navigation vers sa destination prévue, Fort Lauderdale (Floride) aux États-Unis via le canal de Panama. Holland America a indiqué que 13 passagers sur les 1.243, et 29 membres d'équipages sur les 586, étaient souffrants.
Le "Zaandam", après avoir franchi le cap Horn, devait initialement accoster le 21 mars à San Antonio, port de la région de la capitale chilienne Santiago. "Malgré la confirmation au préalable que les passagers pouvaient débarquer à Punta Arenas dans le Sud du Chili, afin de prendre l'avion, on ne nous a pas permis de le faire. Personne n'est descendu du navire depuis le 14 mars à Punta Arenas", a rapporté Holland America. Le 20 et 21 mars, le paquebot avait simplement été autorisé à se ravitailler en vivres, médicaments et carburant à Valparaiso. Le Chili a fermé le 18 mars ses frontières terrestres, aériennes et maritimes.