Covid-19 : les associations portuaires européennes réclament des mesures de santé à Bruxelles
En réaction à l'étendue du Covid-19 et la rapide étendue de l'épidémie dans le monde (déclarée pandémie par l'Organisation mondiale de la santé – OMS – le 11 mars), deux fédérations portuaires européennes et deux organisations syndicales des dockers sont montées ensemble au créneau pour réclamer à Bruxelles la mise en place d'un fil conducteur visant à assurer la sécurité du secteur portuaire européen et à garantir la santé des travailleurs.
L'European Sea Port Organisation (Espo), la Feport et l'International Dockworkers Council (IDC) disent vouloir suivre de près la progression de la pandémie et "ses retombées dans les ports européens".
"Des conséquences désastreuses de cette pandémie devraient frapper les entreprises portuaires dans les mois à venir. Il est de la plus haute importance que ces sociétés puissent bénéficier d'un soutien économique pour échapper aux retombées négatives du virus", rappelle Lamia Kerdjoudj-Belkaïd, la secrétaire générale de la Feport, au titre de porte-parole des autres associations, soulignant le poids économique des ports européens dans le marché intérieur européen.