Cryostar : cargo géant pour matériel gazier

L’entreprise d’équipements gaziers a fait décoller un Antonov depuis Bâle-Mulhouse pour transporter 90 tonnes en Corée du Sud. Le maritime demeure son mode principal pour son activité au grand export.

Un Antonov qui décolle, c’est toujours impressionnant. L’aéroport EuroAirport de Bâle-Mulhouse en a été le témoin récent, grâce à Cryostar et à Heppner. L’entreprise d’équipements pour le gaz industriel et son prestataire de transport ont organisé l’acheminement de 90 tonnes de matériel en Corée du Sud. À bord de l’avion-cargo russe géant (la version 124 du constructeur), les 30 lots de pompes et compresseurs ont parcouru 9.000 km jusqu’à un chantier naval. La conception et la mise en œuvre du parcours ont associé le département shipping de Cryostar et l’agence Overseas d’Heppner à Mulhouse. Pour le chargeur, l’opération relevait du hors normes, aussi bien par son ampleur que par sa nature même. "Le recours aérien pour l’overseas demeure l’exception, nous l’actionnons pour répondre à des besoins particuliers de la clientèle en termes de planning ou de taille d’équipements. En règle générale, nous faisons charger par le maritime au départ d’Anvers ou Rotterdam, avec un pré-acheminement routier", expose la direction.

Près de 100 % d’export

Pour l’aérien, Cryostar est particulièrement bien placé géographiquement : le siège et principal site de cette filiale de l’allemand Linde est situé à Hésingue, à quelques centaines de mètres seulement des pistes de l’EuroAirport. L’entreprise y emploie plus de 500 salariés, sur un effectif total de 658 à fin septembre 2018 partagé par ailleurs entre les États-Unis, le Brésil, la Grande-Bretagne, la Russie, la Chine, Singapour, l’Inde… et l’Aveyron.

"Le recours aérien pour l’overseas demeure l’exception"

La localisation principale à l’intersection de la France, de la Suisse et de l’Allemagne incarne parfaitement la très grande ouverture internationale. En effet, plus de 95 % du chiffre d’affaires (situé à 301,4 millions d’euros en 2017) est réalisé hors de France, ce qui vaut à Cryostar le titre de "première société exportatrice du Haut-Rhin".

Optimisation du stockage

La production consiste surtout en des turbines de détente, des grosses pompes cryogéniques et des compresseurs pour les groupes gaziers et leurs distributeurs, à fin d’usage de gaz industriel et de gaz naturel. À ce titre, le GNL (gaz naturel liquéfié) prend de l’importance dans l’activité, en particulier pour les besoins du transport maritime. Il contribue à la croissance continue de l’entreprise créée en 1966 en Suisse et implantée à Hésingue depuis 1945.
L’adaptation de la logistique à ce dynamisme génère également des investissements. En 2018 ainsi, 1,2 million d’euros ont été consacrés à l’optimisation du bâtiment "magasin". La création de tours de stockage, la réorganisation des flux et de nouvelles étapes d’automatisation ont permis d’augmenter de 30 % la capacité d’entreposage des 22.000 références, à surface au sol constante.