Davantage de conteneurs au port de Liège

25/09/2020 Étienne Berrier

La crise sanitaire a entraîné une baisse de trafic de 12 % au port de Liège au premier trimestre 2020. Les transports fluviaux de conteneurs, ainsi que les transports fluvio-maritimes, progressent cependant.

Comme nombre d’autres ports, maritimes ou fluviaux, celui de Liège a vu son activité impactée par la crise sanitaire. Au premier semestre 2020, son trafic fluvial et fluvio-maritime a subi une baisse de 11 % par rapport à l’année précédente, pour n’atteindre que 7,06 Mt. Les principales régressions, en tonnage, concernent les minerais (2,7 Mt, - 16 %) et les charbons (526.470 t, -29%) : ces deux catégories cumulées ont ainsi perdu 720.000 t de trafic au cours du seul premier semestre. Cela reflète la baisse d’activité de la sidérurgie au sein la Cité ardente, ce que confirme la diminution de 16 % des transports par voie d’eau de produits métallurgiques (528.612 t).
Les autres trafics fluviaux en vrac ont également connu d’importantes baisses de trafic : - 10 % pour les produits pétroliers (1,49 Mt), - 43 % pour les produits agricoles (139.511 t), - 28 % pour les produits chimiques (137.852 t). Certains trafics progressent cependant au premier semestre 2020 : les déchets et matières recyclables (857.756 t) voient ainsi leur tonnage augmenter de 32 %. Le nombre de conteneurs manutentionnés sur les trois terminaux du Port autonome de Liège atteint 51.074 EVP, soit 7.309 boîtes de plus, ce qui représente une hausse de 17 % du transport fluvial de conteneurs par rapport au premier semestre 2019.

Effets atténués de la crise

Le tonnage transporté en fluvio-maritime est aussi en augmentation : le principal port intérieur de Belgique et troisième port intérieur européen, a ainsi accueilli 78 caboteurs fluvio-maritimes contre 69 unités en 2019. Ces transports fluvio-maritimes concernent surtout des produits métallurgiques entre la Belgique, l’Espagne et la Grande-Bretagne.
"Les trafics du port de Liège ont bien évidemment été affectés par la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie du Covid-19, rappelle Willy Demeyer, président du Port autonome. Le port de Liège n’a toutefois jamais cessé de fonctionner, ce qui a permis d’atténuer les effets de la crise grâce notamment à la collaboration efficace des entreprises portuaires privées. Aujourd’hui, nous espérons une reprise progressive des trafics lors de ce dernier quadrimestre."
Si le trafic fluvial et fluvio-maritime du port de Liège affiche une baisse au premier semestre 2020, c’est aussi le cas des autres modes de transport : le trafic routier (1,73 Mt) n’a diminué que de 7 %, mais le rail a chuté de 29 % dans le même temps pour ne cumuler que 524.450 t de marchandises transportées. Au total, tous modes confondus, le trafic du port de Liège diminue de 12 %, atteignant 9,32 Mt.