De nouveaux volontaires pour la charte Objectif CO2

Dix-neuf nouvelles entreprises franciliennes de transport routiers, dont six de marchandises, ont signé la charte Objectif CO2 dans le but de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Le programme d'engagement volontaire pour l'environnement (EVE) a accueilli 19 nouveaux membres. Ces sociétés de transport routier, toutes établies dans les huit départements de la Région Île-de-France, sont ainsi devenues signataires de la charte Objectif CO2, celle qui correspond à leur profession.
Six sociétés sont actives dans le fret : LTM, Relais Colis, Tank You, Atlant Services, ATPS et Derichebourg Environnement. Les treize autres interviennent dans le transport de voyageurs : Les Cars Moreaux, Groupe MyMobility, PNA Aerial, Viabus et neuf sociétés du groupe Transdev.

Accompagnement gratuit

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement d’Île-de-France (Driea) ont officiellement remis leur charte à 37 entreprises, puisque 18 ont concomitamment renouvelé leur engagement.
Le programme vise la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le transport et la logistique. Ses adhérents bénéficient d'un accompagnement sur trois ans pour atteindre leurs objectifs, qui oscillent en l'occurrence entre 2 et 90 %.

"Impliquer le plus grand nombre d'opérateurs de transport dans le dispositif"

Ainsi, les entreprises volontaires bénéficient gratuitement d'outils de mesure, d'une méthodologie et d’un accompagnement technique personnalisé. "La Driea et l'Ademe s’assurent de la mise en œuvre de la charte et pilotent au quotidien la démarche, précisent-elles. Le nombre d'actions retenues par entreprise va de quatre à douze". Celles-ci comprennent le plus souvent la formation à l'éco-conduite, le suivi des consommations et le bridage de la vitesse.

1.600 entreprises engagées

"Pour l’État, l'Ademe et les organisations professionnelles associées dans ce programme, il s’agit désormais d’impliquer le plus grand nombre d'opérateurs de transport dans le dispositif Objectif CO2 (chartes et labels) qui permet d'accélérer la contribution des entreprises de transport routier à la transition énergétique", expliquent le ministère et l'agence. Ce programme doit contribuer à la tenue des objectifs de la Stratégie nationale bas carbone lancée fin 2015 par le ministère de la Transition écologique.
La démarche entamée en 2008 auprès des transporteurs routiers de fret et de voyageurs avec la charte Objectif CO2 a été élargie depuis aux chargeurs (Fret 21) et dernièrement aux commissionnaires de transport (EvCom). Toutes sont regroupées sous l'égide du programme EVE, qui intègre l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement.
Depuis le lancement du dispositif, l'Ademe a recensé plus de 1.600 entreprises engagées (1.300 dans transport de fret et 300 dans le transport de voyageurs), ce qui aurait permis d’éviter l'émission de plus de 15 millions de tonnes de CO2.