Des gros porteurs d'Air France stationnés sur l'aéroport de Vatry

En raison de la baisse drastique de ses vols due à l'épidémie de Covid-19, Air France stationne désormais quelques-uns des gros porteurs de sa flotte sur l'aéroport de Vatry.

"Il s'agit de six B777 auxquels s'ajouteront bientôt deux A320", a indiqué mercredi 18 mars Christophe Parois, directeur de l'aéroport de Vatry, spécialisé dans le fret et le low-cost. "Comme tous les aéroports de France, nous avons été submergés de demandes, au moins cinq compagnies aériennes qui cherchaient des places de stationnement pour leurs avions. Nous avons répondu à la demande d'Air France", a-t-il ajouté. "Mais la capacité de Vatry à accueillir des avions en stationnement est désormais atteinte", a-t-il souligné.

"D'autres aéroports à l'étude"

"D'autres aéroports sont à l'étude, en France et en Europe, pour faire stationner nos avions", a expliqué un porte-parole d'Air France. "Mais il n'y a pas d'alarme particulière sur les capacités. La France reste le pays où l'on trouve le plus d'aéroports et Roissy-Charles-de-Gaulle offre une très grosse capacité d'accueil", a-t-il tempéré.
À Vatry, l'activité se poursuit par ailleurs. "Il se négocie en ce moment des ponts aériens, dans l'espace Schengen et en dehors, sur des marchandises comme les pièces d'avions ou les produits pharmaceutiques", indique le directeur de l'aéroport marnais.
ADP, le gestionnaire des aéroports d'Orly et de Charles-de-Gaulle, a indiqué ne pas être "en alerte de saturation de stationnement sur les aéroports parisiens". "Mais il y a un plan de répartition du stationnement sur tout le territoire en cas de situation de crise. Vatry, Le Bourget et Châteauroux font partie de ces aéroports de stationnement", a précisé un porte-parole.
Edeis, qui gère un réseau de 19 aéroports régionaux, est également "en discussion" avec des compagnies aériennes souhaitant stationner leurs avions à Tarbes et à Dijon, selon la direction. Le groupe propose en outre de mettre à disposition son réseau de 19 aéroports régionaux "pour transporter et accueillir les malades dans les meilleures conditions sanitaires".