Des tonnes de bobines d’acier reçues au port de Liège

27/04/2021 Étienne Berrier

Des convois fluviaux de 5.700 tonnes acheminent d’Anvers à Liège un lot de bobines d’acier importées d’Inde. De tels transports n’avaient pas été vus dans le premier port intérieur de Belgique depuis la fermeture des hauts-fourneaux.

Importées d’Inde par voie maritime, 32.000 tonnes de bobines d’acier ont été débarquées au port d’Anvers et font l’objet depuis le 15 avril d’acheminements fluviaux jusqu’au port intérieur de Liège. C’est la société Renory, filiale du groupe logistique belge Novandi, qui a été chargée d’organiser ces transports pour le compte de Liberty Steel, le groupe britannique de métallurgie de Sanjeev Gupta, actuellement en difficultés à la suite de la faillite de Greensill.

Pour acheminer la cargaison d’acier jusqu’à Liège via le canal Albert et la Meuse, le groupe Novandi (via sa filiale fluviale Versus) a mis en œuvre des convois fluviaux constitués d’un automoteur de 110 mètres poussant une barge de 80 mètres pour une capacité totale de 5.700 tonnes. Des convois fluviaux d’une telle taille n’avaient pas été vus dans le port de la Cité ardente depuis la fermeture des hauts-fourneaux en 2011.

De "belles perspectives"

"Nous sommes très satisfaits de cette opération. L’ensemble de nos équipes s’est rapidement adaptée à ces déchargements peu courants" se félicite Olivier Stevens administrateur délégué de Renory et de Versus. "L’opération de déchargement de ces barges a duré environ dix heures. La manutention s’est déroulée comme prévu. Cela augure de très belles perspectives pour l’avenir, tant avec Liberty Steel qu'avec d'autres clients industriels qui peuvent être éventuellement intéressés par le recours à la voie d’eau pour le transport de leurs marchandises."

Ce transport fluvial de bobine d’acier dont la première rotation a commencé mi-avril avec un chargement au port d’Anvers, se terminera avec un dernier déchargement prévu le 29 avril à Liège.