En Auvergne, la ligne de fret Volvic-Mont-Dore en sursis

29/07/2020 Pierre Lemerle

SNCF Réseau et des institutions locales ont trouvé un accord pour sauver une ligne de fret de 55 km. Sa fermeture potentielle a été repoussée à fin 2021.

Vendredi 24 juillet, élus locaux, régionaux, et membres de SNCF Réseau se sont retrouvés pour tenter de poursuivre l’exploitation de la ligne Volvic-Mont-Dore. Utilisée uniquement par la société Sources du Mont-Dore, en Auvergne, cette ligne achemine un train par semaine, soit l’équivalent d’une dizaine de camions par jour, selon SNCF Réseau. Un chiffre plus proche de trente-cinq, selon Jean-Marc Boyer, sénateur du Puy-de-Dôme. La fin de l'exploitation de la liaison, liée au grand âge de cette partie du réseau, était prévue pour fin 2020. Elle a été reportée à 2021.

1,2 million d’euros pour la maintenance

Pour 2021, SNCF Réseau s’est engagée à débourser les 1,2 million d’euros nécessaires à son entretien. 400.000 euros de travaux urgents vont être pris en charge par les collectivités. Les derniers travaux (coûtant 900.000 euros) vont être reportés grâce à des dérogations réglementaires. "Pour cela, il faudra que la ligne montre des risques limités", indique Thomas Allary, directeur de SNCF Réseau pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Et ensuite ? Particulièrement longue, 55 km, cette ligne est coûteuse à entretenir. Elle fait partie de la dizaine de petites lignes de la région uniquement consacrées au fret. En d’autres termes, elle n’est pas prioritaire par rapport aux lignes structurantes comme un Clermont-Paris. "Il faudrait chaque année à SNCF Réseau 4 milliards d’euros au niveau national pour entretenir son réseau vieillissant, indique le directeur régional". Sur les 6,2 milliards devant être consacrés en 2020 à la modernisation des quelque 30.000 km de lignes ferroviaires françaises (5,7 md en 2019 et 5,1 md en 2018), 2,8 md seront dédiés au seul renouvellement des voies.
Pour sauver sa ligne, par laquelle transitent chaque année 60.000 tonnes de marchandises, Sources du Mont-Dore pourrait être obligé de prendre en charge son entretien.