Gefco affiche son meilleur profil avant son introduction en bourse

À l’heure où ses actionnaires, le russe RZD et le français PSA-Peugeot-Citroën, envisagent une introduction en bourse, Gefco annonce une rentabilité en forte croissance au premier semestre.

En hausse de 6,2 % pour atteindre 2,4 milliards d’euros, la progression du chiffre d’affaires de Gefco au premier semestre a été rentable avec un bénéfice d’exploitation (Ebit) de près de 95 millions d’euros en croissance de plus de 12 %. La présentation de ces bons résultats coïncide avec la volonté de ses actionnaires – les chemins de fer russes RZD à 75 % et PSA-Peugeot-Citroën à 25 % – d’introduire leur filiale en bourse au début de l’année 2019. Dans ce cadre, RZD réduirait sa participation à moins de 50 % tandis que celle de PSA abaisserait la sienne à moins de 10 %.

"Une introduction en bourse qui porterait sur 35 % du capital"

L’opération porterait donc sur environ 35 % du capital de Gefco qui emploie 13.000 personnes et a déclaré un chiffre d’affaires de 4,4 milliards d’euros en 2017. Au premier semestre, ses performances s’appuient tout d’abord sur ses "grands comptes-clés". Regroupant des clients internationaux dans les secteurs automobile, des biens de consommation, de la santé et de l’énergie, ils se développent de 11,6 %. Sur ce périmètre, Gefco a par exemple débuté les livraisons de véhicules en Russie pour Renault-Nissan et a décroché la distribution du fabricant de machines agricoles John Deere en Amérique du Sud.

Diversification et alliance

Le premier semestre marque aussi le succès de son offre "Time Critical Solutions" autour de besoins sur mesure et urgents. Avec formalités douanières et administratives incluses, Gefco a ainsi transporté les équipements de diffusion des chaînes de télévision françaises dans les villes hôtes lors de la Coupe du monde Fifa 2018 en Russie. "Nous avons également poursuivi la diversification de notre base clientèle et de nos implantations géographiques avec une augmentation significative de nos ventes en Europe centrale et au Moyen-Orient. Nous prévoyons d’élargir notre portefeuille en Afrique du Nord d’ici la fin de l’année", déclare Emmanuel Arnaud, vice-président exécutif commerce & marketing. Encouragée en interne et via des partenariats avec des start-up et incubateurs tels que Techstars, l’innovation du groupe s’est illustrée également par de nouvelles alliances. En témoigne celle conclue avec l’importateur automobile espagnol Bergé au début de l’été. Elle vise à fusionner les divisions "véhicules finis" des deux sociétés et créer ainsi un nouveau leader sur ce segment en Espagne.