Hapag-Lloyd lance la première conversion au GNL d'un gros porte-conteneurs

Hapag-Lloyd va lancer la conversion au GNL d'un navire de 15.000 EVP. L'armateur allemand signe la première conversion à une propulsion au GNL d'un gros porte-conteneurs.

Hapag-Lloyd a annoncé la conversion au Gaz naturel liquéfié (GNL) d'un de ses porte-conteneurs d'une capacité de 15.000 EVP. Le "Sajir" faisait partie de la flotte d'UASC avant la fusion de la compagnie panarabe avec l'armateur allemand au printemps 2017. Il a été lancé fin 2014 et sa conception prévoyait la possibilité d'une conversion au combustible GNL.
Après la transformation de son moteur, qui fonctionne aujourd'hui au fuel lourd, le navire aura la capacité d'être propulsé à la fois au GNL et au fuel à faible teneur en soufre (LSFO). L'idée de l'armateur est de privilégier le gaz naturel comme combustible de base et le fuel comme solution de secours.

"Le "Sajir" est l'un des 17 porte-conteneurs conçus pour être "LNG ready""

La compagnie hambourgeoise a signé le contrat de "retrofitting" le 1er février avec le groupe chinois Hudong Hondhoa Shipbuilding. La conversion du navire sera réalisée au chantier Huarun Dadong Dockyard, situé à Shanghai.
"En convertissant le "Sajir", nous serons le premier armateur au monde à faire passer un porte-conteneurs de cette taille à la propulsion LNG", estime Richard von Berlepsch, directeur de la flotte chez Hapag-Lloyd. "En portant ce projet sans précédent, nous espérons acquérir de l'expérience pour l'avenir et poser les jalons du retrofitting de gros navires à ce combustible alternatif". Le "Sajir" est l'un des 17 porte-conteneurs du groupe conçus pour être "LNG ready" et ainsi préparés à la conversion.
Selon Hapag-Lloyd, le passage au gaz naturel liquéfié pourrait réduire les émissions de dioxyde de carbone de 15 à 30 % et celles de dioxyde de soufre et de particules fines de plus de 90 %.