Kuehne+Nagel a bouclé 2020 en léger repli

03/03/2021 AFP

Kuehne+Nagel a publié des résultats en léger repli pour 2020 grâce à un rebond au second semestre durant lequel le fret aérien a plus que compensé, la baisse dans les modes maritime et routier.

Pour l'ensemble de l'exercice, le bénéfice net de Kuehne+Nagel s'est établi à 788 millions de francs suisses (712 millions d'euros) en baisse de 1,2 % par rapport à l'année précédente. Son chiffre d'affaires s'est, lui, rétracté de 3,4 % à 20,3 milliards de francs suisses. Ces chiffres sont légèrement meilleurs qu'attendu par le commissionnaire de transport international et logisticien. Par comparaison, les analystes interrogés par l'agence suisse AWP tablaient sur un bénéfice de 780 millions de francs pour 19,8 milliards de francs de revenus.

L'aérien, mode privilégié

L'année 2020 a été marquée par un plongeon au premier semestre à cause de la crise sanitaire suivi par un net rebond sur la seconde moitié de l'année, a mis en avant le groupe suisse. "Dans un laps de temps très court, nous nous sommes adaptés à un environnement de marché volatil", a déclaré son directeur général, Detlef Trefzger.
Dans le transport maritime, son chiffre d'affaires a reculé de 4,9 % sur l'ensemble de l'année, grâce au rebond au second semestre, le groupe évoquant un redressement en particulier au quatrième trimestre de la demande émanant des PME ainsi qu'une hausse des importations en provenance d'Asie vers l'Europe et l'Amérique du Nord.

"Une année difficile qui a également présenté des opportunités"

Le chiffre d'affaires de l'aérien, le mode privilégié pour le fret durant la crise, a en revanche grimpé de 11,6 %. L'activité routière a, elle, vu ses ventes chuter de 10,2 %. Elle est restée en repli durant le dernier trimestre. Si la demande pour le transport routier sur les liaisons nationales a retrouvé son niveau d'avant-crise en Europe, il est resté très en retrait en Amérique du Nord sur tous les segments, à l'exception de la pharmacie et de l'e-commerce, a noté Kuehne+Nagel.

Croissance externe

Pour 2020, le groupe va relever son dividende à 4,50 francs suisses par action, contre 4 francs suisses l'année précédente. Sans fournir d'objectifs chiffrés, le président du groupe, Joerg Wolle, a dit envisager l'année 2021 "avec confiance", évoquant l'acquisition d'Apex Logistics qui doit permettre au groupe suisse de se renforcer en Asie. Fin février, Kuehne+Nagel a annoncé coup sur coup le projet de rachat du groupe chinois Apex Logistics pour un montant non-divulgué, puis un partenariat avec l'entreprise chinoise Jointown dans la logistique et le transport de produits pharmaceutiques.

"Kuehne+Nagel a bien navigué au travers d'une année difficile qui a également présenté des opportunités", a réagi Michael Foeth, analyste chez Vontobel. Le groupe, qui s'appuie sur un important pan d'activités dans le transport de produits pharmaceutiques, s'est notamment allié au laboratoire américain Moderna par le biais d'un partenariat pour l'acheminement des vaccins en Europe, en Asie, au Moyen Orient ainsi que dans une partie du continent américain.