L'Ademe s'engage en faveur du transport combiné

29/09/2020 AFP

Le 24 septembre, le Groupement national des transports combinés (GNTC) et l’Ademe ont signé un partenariat stratégique pour le développement et la promotion du transport combiné en France.
"Le report d’une partie du transport de marchandises sur un mode alternatif à la route est en effet considéré comme l’un des leviers primordiaux pour la décarbonation du transport de marchandises", écrivent la fédération professionnelle et l'agence publique, qui souhaitent ainsi pousser les solutions multimodales : rail-route, fleuve-route…
Les deux signataires voient le transport combiné rail-route comme l’un des segments de marché au plus fort potentiel de croissance. Ils en veulent pour preuve l'ambition déclarée par les acteurs de la filière d’un doublement de la part modale du ferroviaire d’ici 2030.
Ivan Stempezynski, président du GNTC, et Arnaud Leroy, président de l'Ademe, comptent appuyer leur collaboration autour de quatre grands axes.
La création d’un Observatoire du transport combiné avec l’ensemble des parties prenantes pour une meilleure connaissance statistique de cette activité et la communication à destination des utilisateurs de fret (transporteurs routiers et chargeurs) sont les deux premières citées.
Les deux organismes comptent aussi plancher sur la création d'un label sur les chaînes logistiques intégrant le combiné et sur de nouveaux types de financement des liaisons combinées, mais aussi réfléchir à des innovations qui favoriseraient le développement du transport combiné.