L'"Ever Given" renfloué, le canal de Suez est de nouveau ouvert

29/03/2021 Hager Harabech avec Mona Sale

Le porte-conteneurs qui bloquait le canal de Suez a été dégagé, le trafic a donc pu reprendre sur cette voie maritime majeure qui était obstruée depuis près d'une semaine par le porte-conteneurs géant "Ever Given", finalement remis à flot.

"L'amiral Ossama Rabie, président de l'Autorité du canal de Suez, a proclamé la reprise du trafic sur le canal", en milieu d'après-midi lundi 29 mars. À l'aube, le porte-conteneurs "Ever Given" (400 mètres de long et de plus de 220.000 tonnes), battant pavillon panaméen, avait commencé à bouger, après la libération de sa poupe, immobilisée à quelques mètres de la rive ouest du canal.

Opération réussie

Les manœuvres se sont ensuite poursuivies à l'aide de plusieurs remorqueurs jusqu'à ce que le navire se trouve de nouveau brièvement coincé en travers du canal, selon des sites de visualisation du trafic maritime et des témoins sur place. Peu après 15h15 (13h15 GMT), le "Ever Given" s'est finalement retrouvé dans le sens de la circulation au milieu du canal avec sa poupe et sa proue libérées. "Nous l'avons dégagé !", s'est félicitée Royal Boskalis Westminster, la maison-mère de Smit Salvage, la société mandatée pour le sauvetage du navire.

"Je suis ravi de vous annoncer que notre équipe d'experts, en étroite collaboration avec l'Autorité du canal, a remis à flot l'"Ever Given" à 15h05", a déclaré son PDG Peter Berdowski, félicitant les équipes qui ont fait face à cette "pression (...) évidente et sans précédent". Selon Boskalis, 30.000 mètres cube de sable ont été dragués et 13 remorqueurs déployés. 

Un porte-parole de la SCA précisait que les dragues avaient pu creuser à 18 mètres de profondeur malgré la nature "rocheuse" du sol. Selon Ihab Talaat el-Bannane, ancien amiral égyptien, "l'accident s'est produit dans la partie du canal où le sol est rocheux et qui avait d'ailleurs été le plus difficile à creuser". Naviguant à une vitesse d'environ 7 nœuds à 16h30 heure française, le porte-conteneurs a atteint la région des lacs peu avant 17h30. Il devra subir une inspection hors du canal avant de poursuivre ses opérations commerciales.

Près de 450 navires accumulés

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi n'avait pas attendu la fin du renflouement pour se féliciter en fin de matinée d'une opération menée à bien. "Aujourd'hui, les Égyptiens ont réussi à mettre fin à la crise du navire échoué dans le canal de Suez, malgré l'énorme complexité technique entourant ce processus".

Progression du

La remise à flot du "Ever Given" a été saluée par de nombreux coups de sirène des bateaux alentours, alors que le navire commençait à remonter lentement vers le nord du canal.
À en croire la liste détaillée publiée par Lloyd's List Intelligence, 446 navires s'étaient accumulés lundi 29 mars à 15 heures en attendant de franchir le canal. Confiant, le président de l'Autorité du canal (SCA) Ossama Rabie a estimé sur la chaîne locale de télévision Sadaa al-Balad que le retard sera entièrement résorbé en "trois jours et demi environ" après la réouverture de l'ouvrage. Il a ajouté que la voie d'eau allait fonctionner "24 heures sur 24, immédiatement après le renflouement du navire" mais il n'a en revanche pas précisé quand le porte-conteneurs pourrait être complètement dégagé.

L'assureur Allianz a estimé vendredi que chaque jour d'immobilisation pourrait coûter entre six et dix milliards de dollars. La valeur totale des biens bloqués ou devant emprunter une autre route diffère selon les estimations, oscillant entre 3 et 9,6 milliards de dollars. Selon les autorités du canal, l'Égypte perd entre 12 et 14 millions de dollars par jour de fermeture. Près de 19.000 navires ont emprunté le canal en 2020, selon la SCA.