L'Iata suggère plus de souplesse au Moyen-Orient

30/07/2020 AFP

Les gouvernements du Moyen-Orient devraient unifier les mesures sanitaires, pratiquer des tests gratuits de dépistage du nouveau coronavirus et mettre fin aux quarantaines pour faciliter la reprise du transport aérien, a recommandé l'Association internationale du transport aérien (Iata). "Les mesures incohérentes et les contraintes inutiles aux frontières dissuadent les voyageurs et empêchent la reprise du transport aérien au Moyen-Orient". Certains pays ont mis en place des tests de détection du Covid-19 pour les voyageurs, mais dans de nombreux cas, ils ne répondent pas à "des critères acceptables", selon l'Iata. L'association estime que les tests de détection de cette maladie devraient être précis et rapides et a demandé leur gratuité, alors qu'ils coûtent parfois plus de 150 dollars.
Sans ses critères de fiabilité et de coût, "la reprise de la demande de transport aérien sera très probablement limitée", a déclaré Muhammad Albakri, vice-président de l'Iata pour l'Afrique et le Moyen-Orient.

Quarantaine dans 28 pays

L'organisation a également exhorté les gouvernements à éviter les mesures de quarantaine mises en œuvre dans 28 pays de la région, justifiant "qu'environ 80 % des passagers ne sont pas disposés à voyager lorsque la quarantaine est requise". Dans ses dernières prévisions publiées début juillet, l'Iata estimait que les compagnies du Moyen-Orient devraient perdre environ 56 % de leurs revenus et 55 % des passagers cette année par rapport à 2019. Une majorité de pays du Moyen-Orient ont partiellement rouvert leurs aéroports, après des mois d'arrêt, mais nombre d'entre eux appliquent toujours des mesures sanitaires strictes.