La croissance de Kuehne + Nagel en 2018 portée notamment par l'aérien et la route

Pour le commissionnaire de transport international Kuehne + Nagel, le transport aérien et le transport routier sont les deux modes qui ont connu la plus forte croissance en 2018. Malgré la morosité relevée au dernier trimestre de l'année, le groupe suisse se montre confiant pour 2019.

En 2018, le bénéfice net du groupe suisse Kuehne + Nagel s'est accru de 4,3 %, à 772 millions de francs suisses (678 millions d'euros) tandis que son chiffre d'affaires a progressé de 11,7 %, à 20,7 milliards. "Malgré l'affaiblissement du marché sur la fin de l'année, nous avons à nouveau réussi à faire croître nos ventes nettes, notre marge brute et notre résultat d'exploitation", a toutefois indiqué son directeur général, Detlef Trefzger.
Dans le transport maritime, ses volumes ont augmenté de 7,7 % tandis que le tonnage dans le fret aérien s'est accru de 11 %. Ses recettes ont progressé de 13,1 % dans le transport routier et de 9 % dans la logistique.

"4,7 millions d'EVP, soit 335.000 EVP de plus qu'en 2017"

Dans le fret maritime, le commissionnaire de transport international suisse estime avoir gagné des parts de marché et renforcé sa position de leader mondial dans le secteur. Il a comptabilisé 4,7 millions d'EVP l'an dernier, soit 335.000 EVP supplémentaires par rapport à l'année précédente. Pour la direction du groupe, cette progression est due à un système de gestion numérique de grands clients mis en place début 2018. Il attribue également la croissance du trafic aux échanges Asie-Europe et aux flux en direction des États-Unis, notamment à l'import d'Asie. Les flux intra-asiatiques ont également enregistré une progression en 2018. Un contexte dans lequel l’activité maritime de Kuehne + Nagel a réalisé un Ebit en croissance de 1 % par rapport à l’année précédente. Le ratio Ebit/bénéfice brut a été maintenu à un niveau record de 28,2 %.

Acquisition de Quick international Courier

En matière de fret aérien, le groupe a vu son activité atteindre 1,7 Mt. Il estime que cette croissance de 11 % a été portée par l'industrie aéronautique mais aussi par le secteur pharmaceutique. La société suisse estime que l'Ebit a bondi de 13,4 % dans le secteur en raison d'"une forte croissance en volume, de la maîtrise des coûts et des gains de productivité supplémentaires". Pour le groupe, l'année a été marquée par l’acquisition de l'entreprise jamaïcaine Quick International Courier, un des leaders mondiaux des solutions logistiques et de transport spécialisé dans le transport des produits pharmaceutiques et du matériel aéronautique.
Dans le transport terrestre, Kuehne + Nagel a achevé l'année sur un chiffre d'affaires de 13,1 % et un bénéfice de 14,3 %. Son Ebit s'est accru de pas moins de 55 % dans ce secteur par rapport à 2017. Ses activités en matière de groupage en Europe et de transport multimodal aux États-Unis ont constitué les principaux moteurs de la croissance du groupe l'an dernier. La société a précisé que "l'industrie pharmaceutique a joué un grand rôle" dans cette augmentation des volumes transportés.
Enfin, dans le secteur logistique, Kuehne + Nagel a augmenté son chiffre d’affaires net de 9 % et son bénéfice de 8,8 %. La société suisse a connu en 2018 des développements aux États-Unis mais également en Asie. Une croissance de plus de 40 % dans la filière du commerce électronique a été enregistrée. L’Ebit, lui, a baissé de 14,3 % par rapport à 2017, en raison de "la révision du portefeuille de projets et des investissements réalisés dans un système informatique de gestion des entrepôts". Le groupe souligne avoir réalisé des acquisitions lui ayant permis de renforcer sa position vis-à-vis de constructeurs automobiles chinois et élargi son offre en Indonésie dans le secteur du commerce électronique.
"Bien que la dynamique de l'économie mondiale ait ralenti à la fin de 2018, nous confirmons nos objectifs pour l'année 2019", a souligné Jörg Wolle, le président du groupe suisse.