La gare de Bangkok quitte le centre-ville

30/08/2021 Lisa Martin et Pathom Sangwongwanich

Avec ses vitraux bleutés, orange et vert, la gare historique de la capitale thaïlandaise se prêtait à la rêverie des départs mais plus aux ambitions logistiques d'une mégalopole de 10 millions d’habitants : l'essentiel de ses activités ferroviaires vont être détournées huit kilomètres plus loin.

La gare de Hua Lamphong, élégant édifice néo-renaissance niché au cœur des vieux quartiers défraîchis de la Bangkok, va mettre à l'arrêt une partie de ses lignes à partir de novembre, avant sa probable transformation en musée et en espace commercial.
La fin d'une époque pour les quelque 37 millions de voyageurs qui arpentaient chaque année ses quais au milieu des porteurs en nage et des vendeurs à la sauvette. Destination : Chiang Mai, la perle du Nord, les villes du Sud jusqu'à la Malaisie, les rives du Mékong...
Les départs et les arrivées se feront désormais à Bang Sue, construite huit kilomètres plus au nord, près du célèbre marché aux puces de Chatuchak. D'une superficie de près de 300.000 m2, huit fois plus vaste que la gare du Nord à Paris, Bang Sue sera l'un des plus grands hubs ferroviaires d'Asie et pourra accueillir jusqu'à 600.000 voyageurs par jour. Elle reliera les deux aéroports, les principales villes du pays et, dans un futur plus lointain, à grande vitesse, Singapour, le Laos et la Chine.
Cette nouvelle gare est "un élément moteur de l'ambition de la Thaïlande de devenir le plus grand centre de transport ferroviaire de l'Asean" (Association des nations de l'Asie du Sud-Est), s'était félicité en 2020 le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha.
Bang Sue est aussi un réaménagement clé pour l'une des premières destinations touristiques mondiales. Avant la pandémie, la Thaïlande accueillait près de 40 millions de visiteurs par an, la très grande majorité transitant par Bangkok.

Une infrastructure pensée pour les touristes

Une fois que les voyageurs étrangers seront de retour, le gouvernement espère que la nouvelle gare les aidera à accéder facilement à une plus grande partie du pays, y compris les zones reculées qui ont grandement besoin d'un coup de pouce économique.
Mais la nouvelle gare est loin de faire l'unanimité. Située au cœur de la mégalopole, Hua Lamphong était plébiscitée par les milliers de travailleurs et d'étudiants qui se déplacent chaque jour des banlieues vers le centre. Ce changement "va grandement les affecter", relève Sawit Kaewvarn, président du syndicat des travailleurs du rail.
Ils arriveront désormais au nord de la ville et devront parcourir des kilomètres pour rejoindre le centre touristique ou le quartier des affaires. Et "les nouveaux trains électriques qui feront la navette avec la banlieue seront beaucoup plus chers que les trains diesels qu'ils empruntaient quotidiennement", s'inquiète Sawit Kaewvarn.
En attendant, les autorités travaillent à améliorer les connexions entre Bang Sue et les différents quartiers de la ville. Objectif : désengorger la mégalopole qui manque cruellement de connexions, les voyageurs se repliant sur les bus bondés, les bateaux et les motos-taxis.