La justice s'inquiète des mesures de protection de la gare de Sibelin

25/11/2020 Pierre Lemerle

Une installation stratégique par laquelle transitent de très nombreux produits dangereux près de Lyon est mise en cause pour des lacunes liées à la sécurité de la population.

La gare de triage de Sibelin est dans le viseur du tribunal administratif de Lyon. En septembre, à la suite d’une saisie de la commune de Solaize (69), celui-ci a jugé insuffisantes les mesures prises par la préfecture pour la sécurité de la population autour de ce site. Selon le tribunal, le préfet du Rhône ne disposait pas des compléments d’information suffisants pour estimer les dangers à leur juste valeur. "Les mesures prescrites pour alerter les populations avoisinantes sont jugées notablement insuffisantes", affirme-t-il.
Pour la fédération d’associations Fracture, la gare de Sibelin reste "le point noir pour la sécurité des Lyonnais et Grands-Lyonnais". Elle rappelle que ce site assure le tri des six types de marchandises les plus dangereux : gaz toxiques, explosifs, réactifs, comburants, liquides inflammables et produits radioactifs. Fracture souhaite la mise en place d’un dispositif plus efficace. Elle demande aussi que ces matières soient traitées hors de l’agglomération. 

Pas d'incident majeur depuis 2017

Sibelin est l’une des quatre plus grandes gares de triage de France. Chaque jour, 600 wagons sont traités sur le site, dont un tiers transporte des matières dangereuses. Fret SNCF, VFLI, Europorte Ferroviaire ECR l'utilisent sont des clients de cette gare qui compte 150 salariés.
Après cette décision de justice, SNCF Réseau souligne que seul "l’arrêté préfectoral de juin 2018 [visant à assurer la sécurité des riverains] a été invalidé par le tribunal et non l’étude de danger". Le gestionnaire rappelle que la prochaine étude de sécurité devait être réalisée d'ici 2022. Il souligne également que la gare n’a pas connu d’incident majeur depuis 2017. Un exercice Orsec PPI (Planification et exercices de sécurité civile) a été organisé en septembre pour la première fois. Par ailleurs, SNCF Réseau met en avant les 2,2 millions d'euros qui ont été investis en 2020 pour rajeunir les voies de la gare.