La pandémie renforce UPS

31/07/2020 AFP

Le groupe américain de messagerie UPS a connu une hausse de son activité au deuxième trimestre, au gré de l’évolution de la demande des particuliers notamment.

UPS a largement dépassé les attentes au deuxième trimestre, grâce à la hausse du nombre de colis commandés par les particuliers et dans le secteur de la santé. La performance du groupe de messageries américain "a été entraînée en partie par les évolutions de la demande qui ont émergé pendant la pandémie", a souligné la directrice générale, Carol Tomé.
En particulier, UPS  a observé "un bond des volumes des livraisons chez les particuliers, des commandes de santé liées au Covid-19 et une forte demande en provenance d'Asie", a-t-elle ajouté. En volume, le nombre de paquets transportés par la société s'est envolé de 20,9 %. Le prix payé par livraison a en revanche baissé un peu, de 5,2 %, à 10,63 dollars en moyenne.

Les livraisons aux Américains en hausse de 65 %

L'activité a surtout augmenté aux États-Unis, où le groupe a transporté en moyenne 21,1 millions de paquets par jour. La croissance des livraisons d'entreprises à des particuliers a notamment bondi de 65,2 %.
Au final, le chiffre d'affaires d'UPS a augmenté de 13,4 % pour atteindre 20,46 milliards de dollars, là où les analystes anticipaient 17,5 milliards de dollars. La société a dégagé un bénéfice net de 1,77 milliard de dollars, en hausse de 5 %. Ajusté par action, il s'élève à 2,13 dollars, soit bien plus que les 1,07 dollar attendu.
UPS reste prudent pour la suite et préfère ne pas donner de prévisions "en raison de l'incertitude sur le calendrier et le rythme de la reprise économique".