La station de pilotage de Marseille-Fos a ouvert la page de la transition énergétique

La station de pilotage de Marseille-Fos continue de tenir compte de la transition énergétique dans ses investissements. Après son parc de véhicules électriques, elle prévoit le remplacement du diesel pour ses pilotines.

Selon Jean-Philippe Salducci, le président de la station de pilotage de Marseille-Fos, le nombre d'opérations s’est élevé à 13.969 au 30 septembre, contre 14.155 au cours de la même période de 2018.
"À Marseille, dans les bassins Est, on a connu une stabilité puisqu’on est passé en un an de 5.635 à 5.623 opérations de pilotage", indique-t-il. "À Fos, en revanche, la station a enregistré une baisse. On a noté sur les neuf mois 8.334 opérations contre 8.532 au cours des neuf premiers mois de 2018", ajoute-t-il.

Jean-Philippe Salducci, président de la station de pilotage de Marseille-Fos © Vincent Calabrèse
Selon lui, c’est à Port-Saint-Louis-du-Rhône que le recul d’activité a été le plus fort. En un an, le nombre a diminué de moitié puisqu’il est passé de 1.034 à 477, ajoute-t-il.
Dans le détail, l'activité du pilotage a rencontré dans la croisière une certaine stabilité au cours de la même période. Pour le secteur du passager, dans la ligne régulière sur le Maghreb, elle a également stagné. Elle a atteint 670 opérations à fin septembre sur les neuf premiers mois de 2019, contre 668 en 2018.
Les liaisons avec la Corse ont généré 70 opérations supplémentaires en un an. Dans le conteneur, la baisse du nombre d'opérations se poursuit. Un phénomène que les pilotes n'attribuent pas au nombre de boîtes, qui poursuit sa progression à Marseille-Fos, mais au gigantisme des navires. Comme dans de nombreux ports mondiaux, la taille grandissante des méga-porte-conteneurs continue d'avoir un impact sur la réduction du nombre d'escales.
Dans les vracs chimiques, les pilotes marseillais ont vu le nombre de leurs interventions progresser mais marquer un recul dans les vracs solides.
Enfin, la réparation navale leur a permis de voir leurs opérations passer de 60 à 69 en un an.

Une nouvelle pilotine commandée pour 2020

En matière d'investissements, la station de pilotage va finaliser en 2020 les deux pilotines de 17 mètres, dont la construction avait démarré respectivement fin 2017 et mi-2018. "La première d'entre elles sera achevée au premier semestre et la seconde au second semestre 2020", a précisé Jean-Philippe Salducci. Le président de la station a ajouté que le futur investissement porterait sur le démarrage de la construction d'une nouvelle pilotine de 12 mètres au second semestre de l'année prochaine.
En matière de transition énergétique, la station de pilotage marseillaise continue d'investir. Elle a commandé ses premiers véhicules électriques. En tout, 10 % de son parc automobile fonctionnera à l'électricité en 2020.
Jean-Philippe Salducci indique que les pilotes travaillent en partenariat avec la société MGH (Maritime Green Horizon), une entreprise spécialisée dans les solutions énergétiques utilisant un faible niveau de carbone en milieu marin. Le concept, visant à remplacer le diesel, a permis de concevoir une pilotine à propulsion électrique. Elle est actuellement en phase de test et sera utilisée dans le port de Sète.
La station marseillaise devrait voir son effectif passer de 44 à 43 pilotes maritimes en 2020 en raison d'un départ en retraite.

Le patron de la société Provence Services, Christian Dallaporta, et le président de la station de pilotage de Marseille-Fos, Jean-Philippe Salducci © Vincent Calabrèse
Deux maquettes marseillaises destinées à Londres et Bruxelles

En partenariat avec la Fédération française des pilotes maritimes (FFPM), la station de pilotage de Marseille-Fos a fait construire deux maquettes de pilotines. L'une d'entre elles, destinée à l'Organisation maritime internationale (OMI), a été expédiée à Londres. La seconde a été envoyée à Bruxelles, au siège de l'International Maritime Pilots' Association. C'est le commissionnaire de transport marseillais Provence Services qui a assuré l'acheminement des deux maquettes.