Latécoère se recapitalise et change de directeur

20/07/2021 AFP

L'équipementier Latécoère, durement touché comme tout le secteur de l'aéronautique par la crise sanitaire, a annoncé un plan de recapitalisation de 323 millions d'euros et la nomination d'un nouveau directeur général.

Latécoère, détenu depuis fin 2019 par le fonds d'investissement américain Searchlight Capital Partners, "lance un plan de recapitalisation complet d'environ 323 millions d'euros afin de renforcer son bilan, d'investir davantage dans la compétitivité et les compétences partout où il est présent et de continuer à chercher activement des opportunités de croissance externe", a-t-il indiqué.
"Dans le cadre de la transaction, le Conseil d'administration de Latécoère a approuvé le principe d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires d'environ 193 millions d'euros qui est entièrement garantie par son actionnaire principal", a ajouté l’entreprise.
Le groupe, fondé en 1917 par Pierre-Georges Latécoère, pionnier de l'Aéropostale avec ses hydravions, a subi en 2020 une perte nette de près de 190 millions d'euros sur un chiffre d'affaires en chute de 42,1 %. Il a réagi en taillant dans ses coûts et en réduisant ses effectifs de 26 %.

"Nouvelle stratégie"

Latécoère a eu recours à un prêt garanti par l'État (PGE) de 88 millions d'euros en 2020 et à un prêt d'actionnaire de 35 millions d'euros, creusant sa dette à 147,6 millions d'euros, selon ses résultats annuels publiés en mars.
Le groupe, qui produit notamment des tronçons de fuselage, des portes d'avions et des câblages, a par ailleurs indiqué avoir adopté "une nouvelle stratégie et un business plan sur cinq ans", sans communiquer d'objectifs chiffrés.
Pour mettre ce plan en œuvre, il a remanié sa direction, Philip Swash laissant la direction générale à Thierry Mootz, jusqu'ici directeur général délégué. Philip Swash, qui n'aura occupé ses fonctions qu'un peu plus d'un an, restera administrateur du groupe, présidé par Pierre Gadonneix, ancien patron d'EDF.
Latécoère a en outre annoncé mardi un projet d'acquisition de l'entreprise belge Technical Airborne Components (TAC), un "concepteur et fabricant de premier plan de bielles et de pièces mécaniques pour l'industrie aéronautique" actuellement détenu, comme lui, par Searchlight Capital Partners. Le montant de la transaction serait "d'environ 30 millions d'euros" si l'acquisition aboutit.