Le B737 Max reprend l'air

L'avion vedette de Boeing a démarré une série de vols tests qui doivent permettre à la FAA de le certifier à nouveau.

Le Boeing 737 Max a effectué lundi 29 juin le premier d'une série de vols de certification, une étape cruciale pour la survie de l'avion vedette du géant aéronautique américain. Il est cloué au sol depuis mars 2019, après deux accidents ayant coûté la vie à 346 personnes. Le Max a volé pendant plusieurs heures autour de Boeing Field, près de Seattle. Le but de ce vol et de ceux qui suivront pendant les trois prochains jours est d'évaluer "les changements apportés aux systèmes de contrôle automatisés du 737 Max", selon l'autorité fédérale de régulation de l'aviation (FAA), en charge de la certification et des vols.
Les tests "vont comporter une large palette de manœuvres en vol et des procédures de sécurité pour permettre à l'agence de déterminer si les modifications apportées répondent aux normes de certification", ajoute la FAA.

D'autres dysfonctionnements techniques

Depuis des mois, Boeing peine à remettre en service son moyen-courrier, dont les ventes constituaient avant cette crise sa principale source de revenus. Le logiciel anti-décrochage MCAS a été mis en cause dans les deux accidents. Mais d'autres dysfonctionnements techniques, dont un concernant des câblages électriques, ont par la suite été détectés au cours des travaux de modification de l'appareil, ralentissant le processus de recertification.
Coup dur supplémentaire pour le constructeur, Norwegian Air Shuttle a annoncé le même jour qu'elle annulait une commande de 92 exemplaires de l'appareil. La compagnie à bas coûts a également lancé une procédure judiciaire pour obtenir des dédommagements liés aux pertes générées par l'immobilisation des 737 Max.