Le "HMM Oslo" est entré en service

L'armateur coréen HMM a reçu un nouveau porte-conteneurs de type megamax, le premier construit par Samsung et le deuxième de sa future flotte de douze géants.

L'ex-Hyundai Merchant Marine a pris livraison du "HMM Oslo", un navire d'une capacité de 23.792 EVP. Il s'agit du deuxième d'une double commande de douze megamax passée par le neuvième opérateur mondial de ligne maritime régulière auprès de deux constructeurs de Corée du Sud.
Le "HMM Oslo" est le premier des cinq sisterships devant être construits et livrés par Samsung Heavy Industries. Il mesure 378,10 mètres de long pour 61,50 mètres de large et affiche un port en lourd de 229.039 tonnes. Il dispose de 2.024 prises pour conteneurs frigorifiques. Les sept autres unités en commande doivent être livrés par Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME). Le premier d'entre eux l'a été un mois plus tôt. Le nouveau plus gros porte-conteneurs du monde, le "HMM Algeciras" (23.964 EVP) a été mis en service fin avril.

Le Havre dans son voyage inaugural

Le dernier-né a été affecté au service Asie-Europe FE2 modifié, commun aux membres de The Alliance, c'est-à-dire Hapag-Lloyd, Yang Ming et One. Cette rotation a été temporairement fusionnée avec le FE4 du fait de la faiblesse de la demande. Ces deux services sont censés reprendre leur configuration initiale mi-juillet si la reprise est au rendez-vous.
Le "HMM Oslo" procédé à sa première opération de chargement au port de Busan avant de prendre d'aller toucher Shanghai, Ningbo et Yantian. Il a mis le cap sur Singapour avant l'Europe du Nord où il escalera à Rotterdam, Southampton, Le Havre – où il est attendu le 20 juin–, Hambourg et de nouveau Rotterdam.
 

Record mondial de chargement ?

Plus gros porte-conteneurs du monde depuis un mois avec sa capacité de 23.964 EVP, le "HMM Algeciras" a peut-être aussi battu, selon Alphaliner, le record du nombre de conteneurs transportés. Lors de son voyage inaugural démarré le 8 mai, il a contenu jusqu'à 19.621 EVP, contre 19.574 EVP pour le "MSC Gülsün" lors de sa première rotation en juillet 2019. "Cependant, MSC n'a jamais communiqué officiellement sur ce record et il est possible que les derniers megamax de l'armateur aient chargé davantage de conteneurs, par exemple sur des trajets retour vers l'Asie où il y a généralement plus de vides", admet le consultant.
Ce dernier croit néanmoins savoir que ce record est la raison du saut de l'escale d'Algésiras – dont le navire porte le nom – sur cette première rotation, du fait de la hauteur insuffisante des portiques du port espagnol pour travailler sur douze étages de conteneurs en pontée.