Le Rhône s'attend à une lourde chute en 2020

Comme 2018, l’année 2019 a été marquée par un bon trafic porté par le transport de conteneurs sur le Rhône. Malheureusement, la succession de mauvaises nouvelles connues début 2020 risque d’affaiblir considérablement l’activité.

Le trafic de conteneurs a connu une bonne croissance en 2019 sur le Rhône. Entre 2018 et 2019, le Rhône a vu une hausse de 8 % du nombre d’EVP (équivalent vingt pieds) transiter. Cette activité porte depuis plusieurs années l’activité fluviale. Après de mauvaises années 2017 et 2018 (79.600 et 77.000 EVP), l’activité a connu un rebond, montant à 85.485 EVP transportés.

"La crise a entraîné une forte désorganisation"

En termes de tonnage transporté, l’activité est restée stable, voire même a légèrement baissé avec 4,465 millions de tonnes de marchandises transportées, soit 1 % de moins qu’en 2018. Les flux ont connu eux une augmentation de presque 7 % avec 1,122 milliard de tonnes-kilomètres. Outre le fret, le nombre de passagers transportés est également en hausse de 5,2 %. Le nombre d’éclusages est lui en augmentation de 1,5 %.

L’accident de Sablons premier perturbateur

L'année a été très satisfaisante, par rapport aux mauvaises années 2017et 2018. Elle devrait cependant être suivie par une des pires de la décennie pour le transport de conteneurs. Outre la crise du Covid-19, Pierre Meffre, directeur valorisation portuaire de la CNR, rappelle que l’activité a connu une chute dès le début d’année. "Les mouvements sociaux liés à la réforme des retraites au Grand Port maritime de Marseille (GPMM) ont déjà posé des difficultés, rappelle-t-il. Puis, l’accident à l’écluse de Sablons en février a ralenti le trafic". L’accident sur cette dernière a eu un impact plus fort sur le transport de marchandises que la crise sanitaire, d'après la CNR.
Résultat, le confinement est arrivé mi-mars dans un contexte déjà fortement détérioré. D’après des données CGN (Centre de gestion et de navigation), le tonnage avait déjà connu une chute de 24,4 % en février (- 21,2 % d’EVP) avant un effondrement de 70 % en mars (- 73,7 % d’EVP) lié aussi à la fermeture de l’écluse.

Conteneurs : baisse de 25 % en 2020

Avec le déconfinement, l’activité reprend sans les conteneurs. Les années précédentes, ces derniers portaient l’activité du fleuve. Pourtant, par rapport à mai 2018, mai 2019 connaît une baisse du tonnage moindre de 10 %. Une reprise de l’activité domestique semble ainsi compenser la chute du trafic de conteneurs liée aux complexités actuelles du commerce international. Ce même mois, le trafic d’EVP a en effet connu une chute de 41 %. "La crise a entraîné une forte désorganisation, constate Pierre Meffre. Or, la filiale fluviale a besoin d’organisation et de continuité".
Peu optimiste, la CNR table sur une baisse de 25 % du trafic de conteneurs sur l’année 2020. "Cela va être probablement une très mauvaise année, du même niveau que celle de 2011", regrette Pierre Meffre. Cette année-là, 67.355 EVP avaient transité sur le Rhône.