Le Royaume-Uni reprend le contrôle du transport ferroviaire
Le gouvernement britannique a annoncé lundi 23 mars prendre temporairement le contrôle effectif des lignes ferroviaires dans le pays pour éviter des faillites face à la chute de fréquentation liée à la pandémie de coronavirus.
Le ministère des Transports explique qu'il va suspendre les contrats de franchise avec les opérateurs privés qui se partagent l'exploitation du réseau à travers le Royaume-Uni.
L'ensemble des revenus et des pertes éventuelles liés à l'exploitation des lignes seront transférés au gouvernement pour une durée initiale de six mois.
En revanche, les opérateurs continueront à gérer les services au quotidien moyennant une petite commission, tandis que rien ne changera dans les faits pour les salariés du secteur.
Le gouvernement a pris cette mesure inédite afin de limiter les perturbations du secteur ferroviaire et éviter que des opérateurs ne fassent faillite, ce qui créerait encore plus de problèmes pour les passagers et coûterait cher aux contribuables.
Au Royaume-Uni, seuls les voyageurs devant absolument se rendre au travail ou réaliser un déplacement essentiel sont autorisés à prendre le train.
Le gouvernement a en outre réduit le trafic depuis lundi 23 mars après avoir vu un effondrement de 70 % du nombre de passagers. Les ventes de billets ont quant à elles plongé des deux tiers sur un an. Les voyageurs pourront se faire rembourser leurs tickets, y compris l'abonnement annuel.