Le cap des dix premières années atteint pour Dalia Agence Douanes Services

Le commissionnaire en douane Dalia Agence Douanes Services a atteint sa première décennie. Dix premières années au cours desquelles Stéphane Dalia, le dirigeant de la PME marseillaise, est parvenu à consolider son activité et à se tourner vers la commission de transport. Portrait...

Parcours atypique pour la jeune entreprise marseillaise Dalia Agence Douanes Services. Au cours de ses dix premières années, elle a commencé par se consacrer à la commission en douane avant de se diversifier tout en restant spécialiste des fruits et légumes, du ro-ro et de l'axe Nord-Sud.

Stéphane Dalia, dirigeant de Dalia Agence Douanes Services © Vincent Calabrèse
"Pendant ses deux premières années de vie, à savoir jusqu'en 2011, explique Stéphane Dalia, la société était mono-client. Il faudra attendre 2012 pour qu'elle voie arriver son deuxième gros client spécialiste du Maghreb".
À cette époque-là, l'import représente 80 % de l'activité de l'entreprise. Il faudra attendre 2014 pour que l'export progresse. Cette année-là, Dalia Agence Douanes Services signe "une convention avec son client pour l'assistance portuaire", souligne son dirigeant.
Mais l'année 2014 revêt surtout une importance particulière à ses yeux puisque la société obtient le label OEA. Un statut qui lui permet, selon lui, "de gagner en autonomie" vis-à-vis de l'administration des douanes.
Dans le parcours de l'entreprise, 2016 constitue également une année d'importance dans son développement puisqu'elle a été marquée par "l'arrivée du trafic reefer", indique son dirigeant.
"Notre mission est d'effectuer les formalités douanières pour le compte des transitaires présents à Marseille ou situés au Havre, à Bordeaux ou en Bretagne, et qui ne sont pas agréés en douane", explique-t-il.

Création de quatre CDI

Après avoir consacré ses neuf premières années au métier de la commission en douane, Stéphane Dalia décide en 2018 de l'orienter aussi vers la commission de transport.
Cette année-là, elle s'installe en propre dans des bungalows sur le terminal roulier Sud (TRS), dans l'enceinte du Grand Port maritime de Marseille. Des locaux techniques qui s'ajoutent à ceux où elle possède son siège.

"Obtention du statut OEA en 2014"

En matière d'emploi, au cours de ces dix premières années, la PME a embauché quatre CDI, dont un déclarant en douane.
Analysant l'activité de l'entreprise, Stéphane Dalia estime qu'elle est principalement portée par le ro-ro. Le conteneur constitue également une part de son trafic. Au plan géographique, il juge que le Maghreb reste en tête, devant l'Afrique du Sud, l'Argentine et le Brésil.
Aujourd'hui, la société comptabilise annuellement 2.500 T1, 2.500 connaissements et 3.000 AMQ. Songeant à l'avenir de la société, son dirigeant souhaite renforcer aussi bien sa présence dans les fruits et légumes en matière de commission en douane que de commission de transport et ne se refuse pas à saisir des opportunités d'implantation sur d'autres sites en France comme en Europe.