Le groupe Stef limite les dégâts au premier trimestre

Le groupe Stef estime avoir limité la casse au premier trimestre. Il a pourtant dû faire face aux mesures de confinement en Europe et au fort recul du chiffre d'affaire de sa filiale La Méridionale.

Le groupe Stef, spécialiste dans la logistique du froid, a contenu la baisse de son chiffre d'affaires à 1,1 % au premier trimestre, à 793,4 millions d'euros, malgré un "fort ralentissement" provoqué par la crise du coronavirus en mars.
"Si nos activités sont restées bien orientées au cours des deux premiers mois de l'année, avec une progression du chiffre d'affaires de 3 %, elles ont été très fortement impactées au mois de mars (- 9 %) en raison des mesures de confinement décidées dans tous les pays européens", a résumé le PDG Stanislas Lemor.

Un recul de 50 % pour La Méridionale

Une bonne partie de la baisse des revenus vient des activités maritimes de Stef, le chiffre d'affaires de la compagnie La Méridionale, desservant la Corse, ayant reculé de 50 %.
En France (hors maritime), le chiffre d'affaires est en hausse de 1,3 % à 486,6 millions d'euros grâce à la bonne tenue du début de l'année. "En revanche, les quinze derniers jours de mars ont été particulièrement difficiles en raison d'une très forte désorganisation des flux liée à la crise sanitaire", a noté la direction. À l'étranger, le chiffre d'affaires a progressé de 4,2 % à 204,6 millions, malgré un recul en Italie.
"Notre groupe dispose de fondamentaux solides (...) qui devraient lui permettre de faire face à cette crise d'une ampleur inédite, même si les mesures prises pour faire face à la pandémie continueront d'avoir un impact important sur les activités au cours du deuxième trimestre", a relevé le PDG.