Le groupement Medlink Ports rejoint par cinq nouveaux adhérents de tous bords

Entre permanents et partenaires, l'association Medlink Ports compte désormais un total d'une quarantaine de membres. Le Port autonome de Strasbourg, Ecotra, EWS, Agir pour le fluvial et Pôle mer Méditerranée ont tous adhéré à l'association au titre de partenaires.

Depuis l'adhésion du port varois de Toulon et celle de SNCF Réseau, toutes deux annoncées en mars 2019 lors de la 36e édition de la SITL, Medlink Ports ne cesse de voir ses rangs grossir. Après ces deux nouveaux membres permanents, l'association a enregistré celle du Port autonome de Strasbourg, celle du transporteur routier Ecotra et du groupe néerlandais spécialiste de la lutte contre les parasites EWS. Ont également rejoint l'association le groupement Agir pour le fluvial et enfin le Pôle mer Méditerranée.
L'arrivée du port fluvial de Strasbourg a confirmé les ambitions géographiques de l'association vers le Grand Est français, selon Jean-Claude Gayssot, son président. Un port fluvial, qui représente, à ses yeux un hub vers le bassin rhénan.
À l'exception de celui d'Agir pour le fluvial, qui rappelle la vocation première de Medlink Ports, le profil de ses nouveaux adhérents illustre clairement les orientations multimodales de l'association. Ainsi, celui du Pôle mer Méditerranée illustre son intérêt pour l'innovation.  

Labellisation de XPO Logisctics et LPO Sogena

Fabienne Margail, la déléguée générale de Medlink Ports, indique également que TRMC, la filiale d'Eurovia-Vinci, a été labellisée en septembre par l'association. Celle-ci a ainsi salué "les options logistiques de cette entreprise en faveur du report modal pour les acheminements de ballast entre les ports de Mâcon et d'Arles jusqu'aux chantiers de la SNCF en région Paca".  
Elle rappelle en outre que Medlink Safe, l'offre de transport sécurisée favorisant le transport de marchandises dangereuses par voie fluviale créée en 2016, compte deux nouveaux accrédités : XPO Logistics et LPO Sogena.

"L'association va s'intéresser à la filière bois"

Après s'être réunie en juillet avec le GIE Haropa pour "coordonner avec lui les actions à conduire à l'échelle des axes et supprimer les freins susceptibles de se présenter", Medlink Ports prévoit une rencontre à Lyon le 4 décembre avec ses partenaires, explique Fabienne Margail. Elle indique que "cette réunion aura pour objectif de dresser le bilan des actions communes et de se projeter sur ce qui sera fait à l'avenir, à savoir les perspectives de report modal vers la voie d'eau et le rail".
Dans cet esprit, le groupement crée un service clients dont la vocation est de "faciliter le recours à la barge et au train". Une stratégie ancrée dans l’action du groupement et venant s'ajouter à la dimension initiale de promotion de ce système portuaire, selon sa déléguée générale.
Elle envisage de lancer dès la fin de l'année une commission de travail spécialisée dans la filière bois. Selon Fabienne Margail, "des rencontres visant à identifier les potentiels et faciliter les échanges entre chargeurs de bois et transporteurs maritimes et fluviaux" sont programmées. Une commission de travail qui viendra s'ajouter en 2020 à celle qui avait été créée en 2019 sur le BTP et les colis lourds, le conteneur et les marchandises dangereuses.
Medlink Ports prévoit d'être présente en 2020 au carrefour international du bois, à Nantes. En 2019, l'association avait notamment participé au salon sétois Cobesud, au salon Breakbulk de Brême, à Transport Logistic à Munich. Elle doit également se rendre en fin d'année à Istanbul à Logitrans, à Cannes au salon Transport & Logistic Meetings ainsi qu'à Liège, à Riverdating.