Le port d’Anvers va se doter d’un ponton de soutage GNL
Jusqu’à présent approvisionnés par camion-citerne au port d’Anvers, les barges et navires fonctionnant au GNL disposeront dès 2020 d’un ponton de soutage. Long de 70 mètres, l’avitailleur "Flex Fueler 001" doit entrer en service au cours du premier semestre 2019 au port de Rotterdam. Exploité par la société néerlandaise Titan LNG, il s’agit du premier ponton de soutage délivrant du gaz naturel liquéfié (LNG) implanté dans un port du range Nord. Sa réplique, "Flex Fueler 002", doit entrer en service mi-2020 au port d’Anvers. Pour ce second avitailleur, le distributeur de Titan LNG s’est associé à Fluxys, gestionnaire du réseau belge de distribution de gaz, qui exploite notamment le terminal gazier de Zeebrugge. Jusqu’à présent, le soutage GNL n’était possible au port d’Anvers que par l’intermédiaire de camions-citernes en provenance du terminal GNL de Zeebrugge. La première opération de ce type pour un navire de mer escalant à Anvers avait été menée par Fluxys en 2015. Cette année-là, le port avait lancé un appel d’offres pour la construction d’un terminal de soutage. À proximité du quai 528 sera également construite une station d’approvisionnement en GNL pour les poids lourds. Une infrastructure d’avitaillement GNL est aussi prévue au même endroit pour les bateaux fluviaux, qui pourront ainsi bénéficier d’un service de soutage permanent.