Le port de Toulon et SNCF Réseau confirment leur adhésion à Medlink Ports
Le port varois de Toulon et SNCF Réseau ont confirmé leur adhésion à Medlink Ports en ouverture de la 36e édition de la SITL à Paris. Deux nouveaux adhérents qui confirment à la fois l'intérêt de l'association vers le transport ferroviaire tout en appuyant la stratégie portuaire qui lui avait été impulsée dès sa création. Pour Jean-Claude Gayssot, son président, "le ferroviaire est complémentaire du fluvial", le mode sur lequel elle a bâti son identité propre. L’adhésion à Medlink Ports répond à un double objectif : "bénéficier de la dynamique de l’association en termes de promotion de la compétitivité des ports français à l’échelle internationale" mais aussi "contribuer aux recherches de synergies et complémentarités dans le domaine de la multimodalité, en lien avec le processus de rapprochement entre ports de la façade méditerranéenne et plateformes portuaires de l’axe Rhône-Saône". Selon l'association, SNCF Réseau partage avec celle-ci des objectifs communs dont celui d’être "un acteur au service du développement du fret ferroviaire". Sur le long terme, l'entreprise ferroviaire souhaite "augmenter les trafics fret et en particulier depuis les ports méditerranéens en direction des plateformes de l'axe Rhône-Saône et au-delà sur l'ensemble du corridor mer du Nord-Méditerranée". Autre nouveauté annoncée à Paris, selon Fabienne Margail, chef du département Hinterland du port de Marseille-Fos et désignée récemment déléguée générale de l'association, l'agrément par Medlink Ports de deux armateurs : le suisse MSC et le groupement japonais ONE.