Le train roule à nouveau entre Nice et Tende

11/05/2021 Michel Bovas

Sept mois après les dégâts causés par la tempête Alex sur la ligne, un TER a effectué le 3 mai son retour en gare de Tende, désenclavant une vallée de la Roya au réseau routier impraticable.

En octobre, la tempête Alex avait mis à mal la ligne ferroviaire entre Breil et Tende. Depuis, la mobilisation de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), du département des Alpes-Maritimes et de SNCF Réseau a permis de remettre en service une ligne qui donne aussi accès à l'Italie via le col de Tende alors que le tunnel routier est toujours inaccessible. Les TER ont repris leur rotation sur la section Breil-Tende (la plus sinistrée) au rythme de six allers-retours quotidiens en TER dont deux vers Coni (Piémont) par la compagnie italienne Trenitalia.

"Cette desserte ferroviaire constitue une véritable ligne de vie pour la vallée que son interruption a rendue encore plus évidente", souligne Jean-Claude Guibal, président de la Communauté de la Riviera française. La facture des travaux de remise en service se monte à 30 millions d'euros, dont 7 millions pour consolider un mur à arcatures. L'État a déjà apporter 10,5 M EUR, la région 7,5 M EUR et les Alpes-Maritimes 2 M EUR."

"La coopération entre les États français et italien reste indispensable pour sauvegarder une ligne reliant Nice au Piémont", insiste Renaud Muselier président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La tempête Alex aura eu pour conséquence de faire inscrire la ligne au plan de sauvegarde des lignes de desserte fine du territoire dévoilé par l’État en février. Un programme de travaux est fixé qui prévoit 70 millions d'euros pour la section Nice-Breil et 176 millions pour celle Breil-Tende empruntée par les trains italiens et français. "Cette réouverture constitue une étape importante pour la sauvegarde de la ligne. Un accord est en négociation pour un retour de l'Italie dans le financement des travaux", conclut Renaud Muselier.