Le transitaire Technotrans poursuit sa route sous la houlette de Globtrans

Le transitaire marseillais Technotrans est passé au cours de l'été dernier sous la houlette de son confrère Globtrans. Une première opération de croissance externe et de diversification pour ce spécialiste de l'Algérie.

Le commissionnaire de transport maritime et commissionnaire en douane marseillais Technotrans a été cédé à son confrère Globtrans. La transaction a été réalisée le 12 juillet 2018. Une opération de croissance externe pour ce transitaire spécialiste du Maghreb ayant pour but de faire jouer les synergies commerciales afin de "permettre à Globtrans de s'ouvrir sur d'autres marchés", selon son directeur général, Joël Bohin, qui a pris la présidence de l'entreprise cédée.
Les deux transitaires vont voir toutefois leur identité commerciale préservée. "Les entreprises Globtrans et Technotrans vont rester distinctes et conserver leur ADN tout en ayant une gouvernance commune", a précisé le nouveau dirigeant de Technotrans. S'il exclut toute fusion, il table sur des économies à réaliser en groupant les achats des deux sociétés.

Des synergies commerciales en vue

Et d'expliquer que si Globtrans, avec ses 350 clients, est tourné essentiellement vers l'export sur l'Algérie et sur le conteneur (il réalise 5.000 EVP), la société de transit dont il a fait l'acquisition se caractérise par la diversité de ses destinations à l'export. Il indique qu'elle réalise également pas mal de flux à l'import et comporte une expertise douanière. La commission en douane constitue, aux yeux de Joël Bohin, "un levier de développement important". Il mise donc sur la complémentarité des deux entreprises.

"Les deux entreprises vont rester distinctes et conserver leur ADN"

Technotrans, un des transitaires les plus renommés de la place portuaire marseillaise pendant de longues années, avait été créé en 1971 par Henri Dagan. En 2003, suite au décès accidentel de son père, Véronique Dagan avait pris les rênes de l'entreprise.
Selon Joël Bohin, les deux commissionnaires de transport représentent aujourd'hui un total de 50 salariés pour un chiffre d'affaires de 27 millions d'euros et une activité de 25.000 EVP.
Pour sa stratégie de croissance externe, Globtrans semble ne pas vouloir en rester là. Car, aujourd'hui, son dirigeant songe à faire l'acquisition d'un transitaire aérien présent à Roissy. Une opération qui lui permettrait de se diversifier dans le fret aérien.