Le variant Delta assombrit l'avenir des compagnies américaines

14/09/2021 AFP

Les grands transporteurs aériens américains ont revu à la baisse leurs objectifs financiers en raison du variant Delta du coronavirus et de la flambée du nombre de contaminations, qui pèsent lourdement sur la demande.

"Avant la hausse la plus récente du nombre de cas, les résultats de l'entreprise étaient sur la bonne trajectoire pour atteindre les prévisions du troisième trimestre 2021", a assuré United Airlines dans un document transmis au régulateur boursier américain. "Toutefois, comme lors des précédentes augmentations de cas de Covid-19, les réservations et les profits ont baissé, et par conséquent, l'entreprise s'attend désormais à ce que son chiffre d'affaires total du troisième trimestre 2021 s'affiche en baisse d'environ 33 % par rapport au troisième trimestre 2019", poursuit la compagnie.

Les États-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie tant en nombre de morts que de cas, avec 652.675 décès pour 40.456.816 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Delta Airlines, American Airlines, JetBlue et Southwest ont aussi fait part de prédictions similaires à celles de United.

Impact limité

Jetblue a par exemple réduit la fourchette la plus haute de ses estimations du bénéfice trimestriel avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda), celle-ci passant de 175 millions de dollars à 125 millions de dollars. American Airlines estime malgré tout que ses résultats financiers du trimestre en cours seront les meilleurs depuis le début de la pandémie.

Par ailleurs, Southwest a alerté sur les conséquences de la tempête Ida, qui a frappé le sud-est et le nord-est des États-Unis entre fin août et début septembre. "L'entreprise a récemment dû faire face à davantage d'annulations de vols que prévu lors de la période de déplacements autour de la fête du Travail (entre le 4 et le 6 septembre, NDLR), notamment en raison de l'impact de l'ouragan Ida", a prévenu Southwest. L'entreprise estime que la tempête aura conduit à l'annulation de 2.700 vols au troisième trimestre.