Les Engagements volontaires pour l’environnement atteignent leurs objectifs

12/10/2020 Érick Demangeon

Connu sous l’acronyme Eve, le programme des Engagements volontaires pour l’environnement a dressé un bilan encourageant le 6 octobre à Paris lors du deuxième Rendez-vous du transport et de la logistique écoresponsables. Onze entreprises y ont été récompensées.

La Stratégie nationale bas-carbone fixe une baisse des émissions de gaz à effet de serre de 28 % dans les transports d’ici 2030 par rapport à 2015, et une décarbonation complète à l’horizon 2050. Dans la logistique et les transports de marchandises comme de voyageurs, le programme Eve porté par l'Agence de la transition écologique (Ademe) est là depuis fin 2018 pour concrétiser cette ambition.

"La baisse moyenne des gaz à effet de serre obtenue grâce à Eve est de 8,4 %"

Il rassemble quatre dispositifs : la charte et le label Objectif CO2 pour les transporteurs routiers de fret et de passagers, Fret21 pour les chargeurs et EVcom pour les commissionnaires de transport. "Depuis fin 2018, 3.000 entreprises ont été sensibilisées au programme Eve par les organisations professionnelles partenaires. Parmi elles, 740 se sont engagées dans l’un des quatre dispositifs : 656 transporteurs, 37 chargeurs et 47 commissionnaires", déclare Yann Tréméac, chef-adjoint du service transports et mobilités à l’Ademe. Selon lui, ces nouveaux engagements représentent une réduction annuelle de 610.000 tonnes de CO2 dont 66 % dans le cadre de la charte Objectif CO2, 25 % via Fret21 et environ 4 % grâce à EVcom et autant pour le label Objectif CO2.

Quelles actions ?

Dans le cadre des chartes Objectif CO2, Fret21 et EVcom, qui prévoient des engagements sur trois ans, "la baisse moyenne des gaz à effet de serre est de 8,4 %", précise Yann Tréméac. Les principales actions menées par les transporteurs pour réduire leurs émissions sont "le suivi des consommations, les formations à l’éco-conduite, la modernisation du parc, la gestion des pneumatiques et l’optimisation des trajets".
Chez les chargeurs, le choix de transporteurs "chartés" ou labellisés arrive en tête devant l’optimisation des chargements, le recours aux motorisations au gaz et le transfert modal vers le maritime ou le rail-route.

Stimuler l’échange des données

La démarche volontaire de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les transports remonte à 2008 avec la création de la charte Objectif CO2. Elle a été complétée en 2015 par le lancement de Fret21 et du label Objectif 21 puis par le dispositif EVcom en 2019.
Depuis quelques mois, ce programme dispose d’une nouvelle plateforme d’échange de données commune aux transporteurs, chargeurs et commissionnaires. En plus de centraliser les informations sur les réductions de gaz à effet de serre, elle fournit des indicateurs de performance qui permettent à chaque entreprise de comparer ses résultats aux tendances observées dans les transports.

Les opérateurs de fret plébiscités
Huit des onze trophées décernés lors du deuxième Rendez-vous du transport et de la logistique écoresponsables ont récompensé des transporteurs de marchandises, des commissionnaires de transport et des chargeurs ou des projets collaboratifs entre ces derniers. Il s’agit des Transports Jacky Dufeu, de Leroy-Merlin, des Transports Salva, d’Intrex Transports, de XPO Logistics, du projet Mutalog, de Lahaye Global Logistics et de Chronopost.