Les Transports Weber bien dans leurs nouveaux murs

19/05/2021 Mathieu Noyer

Le déménagement de la PME familiale alsacienne de transport et de logistique vers la plaine a dynamisé son activité.

Weber Transports et Logistique tire un premier bilan positif de son déménagement du fond de la vallée sous-vosgienne de la Thur vers l'entrée de celle-ci. Mise en service en février 2020 après un investissement de 4 millions d’euros, la nouvelle implantation de 3.700 m2 de bureaux, d’atelier mécanique et d’entrepôt à Cernay (Haut-Rhin) "a redynamisé l’entreprise, assure sa présidente Sophie Weber. Elle nous donne plus de visibilité vis-à-vis des partenaires extérieurs, elle nous suscite un regain de candidatures et elle a procuré satisfaction et épanouissement aux salariés".

L’entreprise de transport fondée en 1973 par Gérard Weber, le père de Sophie, était auparavant basée à Oderen, où elle conserve une activité d’appoint. Cette localisation se justifiait surtout par les dérogations qu’elle apportait pour le franchissement à toute heure du très passant col de Bussang, ce qui représentait un gain de temps et de distance pour la livraison de pièces automobiles entre clients et fournisseurs d’un versant à l’autre des Vosges. Or, Weber a fait le choix de renoncer quasi-intégralement à ce secteur – qui représente encore 1 % du chiffre d’affaires –, pour se recentrer vers les autres industries, agroalimentaire en premier lieu, et vers le transport de déchets.

Montée progressive de la logistique

Cette réorganisation a porté ses fruits malgré la crise sanitaire qui s'est déclenchée un mois à peine après le déménagement. L’entreprise familiale qui opère une flotte de 37 poids lourds et emploie 50 salariés a conservé une légère croissance de son chiffre d’affaires à la clôture de son exercice 2019-20 au 30 juin (+ 2 %). Elle prévoit une augmentation plus substantielle pour l’exercice en cours, qui la ferait passer de 6,56 à 7,5 millions d’euros.

Elle a procédé à trois embauches depuis sa venue à Cernay.
Ce site apportait aussi l'opportunité de surfaces pour la logistique. Cette activité occupe 3.000 m2 (capacité de 4.000 palettes). Elle n’a encore représenté que 4 % du chiffre d’affaires de l'entreprise lors du dernier exercice mais sa part augmente, au point que Weber envisage une nouvelle extension de 3.000 m2, voire 6.000 m2 à terme, sur son terrain de près de 3 hectares. L’entreprise fait partie du réseau Evolutrans, dont Sophie Weber intègre le comité de direction en cette fin mai.