Les transitaires appellent les armements à modérer leurs surcharges

Via la Fiata et le Clecat, les transitaires et commissionnaires de transport invitent les armements conteneurisés à plus de transparence dans la fixation de leurs surcharges combustible. Avec le Covid-19, ils souhaitent aussi davantage de souplesse dans le calcul des surestaries et frais de détention des conteneurs.

À la demande de ses adhérents, le Comité de liaison européen des commissionnaires et auxiliaires de transport (Clecat) a rédigé une note aux compagnies maritimes conteneurisées sur la fixation des Bunkers Adjustments Factors (BAF).
Il s’y étonne que "la chute du prix des soutes à très faible teneur en soufre, accélérée depuis deux mois par l’impact économique du Covid-19", ne soit pas intégrée. Le président du Comité Willem Van Der Schalk pointe "l’opacité" dans le calcul de ces surcharges combustibles utilisées, selon lui, "comme outil d’augmentation des revenus et de recouvrement des coûts". Face à cette situation, il appelle les armements à "davantage de transparence, de dialogue et de communication dans leur fixation".

Surestaries et détention des conteneurs

Dans une démarche au niveau mondial au travers de la Fédération internationale des associations de transitaires et assimilés (Fiata) cette fois, les organisateurs de transport invitent aussi les armements "à adapter leurs frais de surestaries et de détention des conteneurs pendant la crise du Covid-19". Pour justifier cette demande, ils évoquent les restrictions de circulation dans plusieurs pays et les perturbations dans les chaînes logistiques voire dans certains ports et terminaux.
Sans contester ces frais visant à rémunérer l’usage d’un conteneur et à limiter leur stationnement prolongé, la Fiata souhaite une révision de leurs conditions et modes de calcul. Pour limiter ces frais, elle évoque la possibilité "d’ouvrir des aires de stockage temporaires pour déplacer les conteneurs hors des terminaux portuaires ou pour les décharger".
Cette proposition croise d’ailleurs les nouvelles offres "Business Continuity Pack" et "Delay in Transit" de CMA CGM et le programme de suspension de transit des conteneurs (SOT) de MSC. Les autorités portuaires sont également sensibilisées à l’image de Haropa, qui propose l’évacuation des conteneurs sur les terminaux havrais et leur stockage sur l’axe Seine avec des franchises supérieures.