Maersk lance la réservation de conteneurs en temps réel

Maersk propose à ses clients la confirmation immédiate des réservations de transport. Le service, qui s'accompagne d'autres fonctionnalités, doit faire gagner du temps à chacune des parties.

"Nous rendons la réservation d'un conteneur aussi facile que celle d'un billet d'avion". C'est ainsi que Maersk Line présente son nouveau service de "booking" à confirmation instantanée, une première dans le secteur de la ligne maritime régulière, selon l'armateur danois.
Grâce à cet outil en ligne, les chargeurs peuvent finaliser leur réservation "en quelques secondes contre des temps d'attente pouvant atteindre deux heures auparavant". L'interface proposée par le numéro un mondial de la ligne régulière présente aux utilisateurs les capacités disponibles sur les navires, la liste des dépôts proposant des conteneurs vides "et d'autres services à valeur ajoutée".
"Plus important, ils sont certains que leur réservation ne sera pas annulée lors des étapes suivantes", insiste Maersk, qui précise qu'"à cause de manque d'espace sur les navires ou d'indisponibilité d'outillage, 10 % des bookings sont soit annulés, soit reportés sur un autre navire".
Selon l'armateur, les réclamations qui suivent généralement ces reports comptent pour 15 % des appels et du temps de communication du service client et génèrent l'échange de près de 200.000 e-mails chaque mois.

Seulement pour les dry

En même temps que la confirmation instantanée, Maersk rend possibles les réservations depuis son application mobile, une demande de longue date de la part de ses clients. "Maersk opère sur des marchés où les smartphones constituent l'outil de travail de base", justifie Sonny Dahl, responsable global du service et de l'expérience client chez AP Møller-Maersk.
Le groupe précise que la confirmation instantanée est disponible pour tous dans sa version beta sur les modules de réservation en ligne pour les marques Maersk Line, Sealand et Safmarine. Le service n'est encore disponible que pour les conteneurs dry. Les conteneurs reefer, les marchandises dangereuses (IMDG) et les ports secs doivent être ajoutés à ses fonctionnalités en 2019.