Marseille-Provence : l'activité cargo s'allège mais fonctionne "normalement"
L'aéroport Marseille-Provence a annoncé la fermeture jusqu'à nouvel ordre de son terminal 2 et du hall A de son terminal 1. Toutes ses activités passagers sont ainsi regroupées au sein du terminal 1 hall B.
Suite à la décision des autorités européennes de fermer ses frontières extérieures, les vols internationaux depuis et vers l'espace Schengen sont totalement suspendus et les liaisons intra-domestiques et intra-Schengen sont fortement réduites, voire annulées, à l'exception de derniers vols de rapatriements. L'aéroport s'attend d'ailleurs à voir Air France baisser encore son offre domestique, tout en maintenant un service minimum.
"L'activité du fret est quant à elle vouée à rester globalement stable, de jour comme de nuit pour Aéroport Marseille-Provence", annonce l'établissement. Jean-Marc Boutigny, le responsable fret de la plateforme, confirme que la totalité des vols cargo est maintenue et que le secteur fonctionne normalement, même si "les équipes ont été réduites au personnel dont la présence est strictement indispensable".
Il souligne l'importance de l'aéroport provençal dans l'acheminement en fret médical destiné aux Ehpad du Sud de la France, Corse comprise, et dans l'approvisionnement des pharmacies en médicaments, notamment.
Les tonnages de marchandises transportées par les avions passagers en subissent naturellement les conséquences mais ils sont encore très minoritaires sur l'aéroport provençal. Le responsable précise que les liaisons sont réduites mais maintenues avec le reste de la France et certaines destinations en Europe.

Les freighters prennent le relais sur le Maghreb

Les expressistes, qui assurent en temps normal 88 % du trafic de fret avionné à Marseille-Provence (52.600 tonnes en 2019), restent à pied d'œuvre et Jean-Marc Boutigny constate déjà une hausse des flux "B to C" due au confinement à domicile et à la baisse de l'affluence sur les habituels lieux de travail, même si "la suspension d'activité de nombreuses entreprises, qui a occasionné des réductions d'effectifs chez les expressistes", va fatalement faire baisser les volumes. Il ajoute que la fermeture temporaire de l'agence DHL de Lyon, après la découverte d'un cas de Covid-19 au sein de l'entreprise, fait que le fret lyonnais de l'intégrateur allemand est provisoirement traité à Marseille.
Pour ce qui est du fret traditionnel, les liaisons opérées en avions cargo avec l'Algérie (Alger et Hassi Messaoud) et la Tunisie (Tunis) assurent la continuité des opérations et sont en mesure de récupérer le fret habituellement transporté dans les soutes des avions passagers. En revanche, le lien est totalement coupé avec le Maroc, ce qui empêche notamment le rapatriement des dépouilles mortelles.