Moby Lines déserte les quais du port de Nice

Arrivée il y a seulement deux ans, la compagnie italienne Moby Lines va cesser ses liaisons entre le port de Nice et la Corse le 6 janvier.

La compagnie de ferries italienne Moby, après une première expérience ratée en 2010 au départ de Toulon, a décidé de supprimer la ligne Nice-Bastia lancée il y a deux ans avec des tarifs très agressifs, a-t-on appris lundi 3 décembre auprès de l'armateur italien. La compagnie Corsica Ferries restera seul opérateur à proposer la desserte de l’île de Beauté depuis Nice.
La décision de la compagnie italienne a surpris les autorités portuaires. Elle justifie ce décrochage par un recentrage de son activité sur le marché italien. Elle annonce ainsi un doublement des liaisons entre Livourne et Bastia pour la saison 2019, tandis qu'une ligne serait lancée entre Bastia et Piombino. La compagnie italienne avait abandonné cette ligne il y a vingtaine d'années.
Au port de Nice, Moby Lines aura traité près de 100.000 passagers en 2018. Or, selon la famille Onorato, propriétaire, la ligne est déficitaire et pour qu’elle soit viable il faudrait atteindre au moins 150.000 à 200.000 passagers. Pour rappel, le trafic avec la Corse à fin septembre à Nice atteignait 643.000 passagers, soit un léger retrait sur la même période 2017 (676.000).

"Doublement des liaisons entre Livourne et Bastia pour la saison 2019"

La compagnie souligne que le port de Nice est plus cher que Marseille ou Toulon. Jacques Lesieur, directeur général de la CCI Nice-Côte d'Azur, gestionnaire du port, se défend : "Un passager et un véhicule coûtent à la compagnie à Nice 3,59 euros et 5,02 euros, contre 4,44 euros et 5,76 euros à Toulon". Il rappelle également que le port niçois constitue le plus court trajet maritime vers l'île de Beauté. Ce qui en une période où le prix du carburant peut flamber est un atout économique indéniable pour une compagnie.
Le port de Nice reste désormais desservi par la seule compagnie Corsica Ferries. Une situation de nouveau monopole qui gèlera la bataille tarifaire et que le port de Nice connaissait du temps de la défunte SNCM avant l‘arrivée de Corsica Ferries. Cette dernière annonce pour le 21 avril prochain la création d’une liaison vers la Sicile au départ de Nice. Trois rotations hebdomadaires seront proposées à destination du port de Trapani, situé à 1 h 30 de Palerme. Ce qui, pour Nice, est une grande première.