Netbox-Containers : un réseau de nouvelle vie pour les conteneurs

Un regroupement de sociétés indépendantes, Netbox-Containers, atteint désormais une envergure nationale dans l’activité en vogue de réemploi des conteneurs maritimes, notamment pour la logistique.

Fort d’une longue expérience dans le transport, le Lorrain Éric Annezer s’est lancé dans le réemploi de conteneurs maritimes. Chemin faisant, l’activité lui a fait constituer, avec d’autres professionnels du secteur, le premier réseau national indépendant de réparateurs, transformateurs et revendeurs de ces boîtes rachetées à des sociétés de leasing, elles-mêmes intervenant pour le compte des compagnies. Netbox-Containers, ainsi qu’il se dénomme, regroupe désormais 15 sociétés locales employant de 1 à 25 salariés chacune. "À la fin de l’année, nous aurons couvert la quasi-totalité de la France, nous aurons mis moins d’un an à boucler ce maillage", relève Éric Annezer.

"À mi-chemin du GIE et de la franchise, sans être ni l’un ni l’autre"

"J’avais démarré dans ma région, la Lorraine, il y a trois ans puis avait reçu des sollicitations de plus loin. Je me suis mis alors à la recherche de partenaires locaux… pour me rendre compte qu’ils existaient mais manquaient beaucoup de visibilité : il fallait créer une filière", explique l’entrepreneur pour justifier la constitution de ce réseau. Il en compare l’esprit à ceux qui regroupent des PME du transport routier. Ces adhérents transforment notamment les conteneurs en petits sites de stockage à température ambiante comme en petits entrepôts frigorifiques. Ils rejoignent un marché en plein essor également tourné vers des activités grands publics (réaffectation en galeries d’art, maisons, locaux d’activités ou d’entreposage, bureaux…) qui comprend quelques réseaux, mais le plus souvent rattachés à une compagnie, à l’instar de Progeco de CMA CGM.  

Achats centralisés

Netbox-Containers fonctionne "à mi-chemin du GIE (groupement d’intérêt économique) et de la franchise, sans être ni l’un ni l’autre", expose Éric Annezer. Sa propre structure joue un rôle de tête de réseau, assurant entre autres pour le compte des membres une mutualisation des moyens, les fonctions de marketing et communication, ainsi que le sourcing et la centralisation des achats de conteneurs désaffectés. Ceux-ci sont acheminés par le rail, la route ou le fluvial depuis Anvers et les ports maritimes français, en versions 20 ou 40 pieds standard ou frigorifiques. Les adhérents versent en contrepartie des avantages et du soutien une redevance mensuelle adaptée et variable, selon leur statut d’agence commerciale ou d’unité de transformation.