Nouvelle étape franchie pour le projet Port Seine-Métropole Ouest

Après trois années de concertation post-débat public, le projet Port Seine-Métropole Ouest sera soumis à enquête publique en 2019. Dans la plaine d’Achères, dans les Yvelines, le début des travaux pourrait intervenir fin 2020.

Organisée entre juin 2015 et septembre 2018, la concertation publique autour du projet Port Seine-Métropole Ouest (PSMO) aura permis d’aborder les grands principes d’exploitation du futur port dédié au BTP. D’une centaine d’hectares situés sur les communes d’Achères, Andrésy et Conflans-Sainte-Honorine, en rive gauche de la Seine au niveau de la confluence avec l’Oise, PSMO est prévu sur un site historique d’épandage de boues d’assainissement. Certifié Iso 14.001, son aménagement donnera naissance à une nouvelle plateforme multimodale tirant profit de la carrière actuellement en exploitation mais aussi des chantiers du Grand Paris. Représentant un investissement de 122 millions d’euros, sa création sera à l’origine de 500 à 1.000 emplois, selon Haropa-Ports de Paris. Pour mémoire, PSMO avait fait l’objet d’un débat public à l’autonome 2014 confirmant sa pertinence.

Premières installations pour 2020

La concertation publique achevée, le projet sera soumis à enquête publique en 2019. Sous réserve des résultats de cette ultime consultation, le chantier pourrait débuter fin 2020. La livraison des premières infrastructures serait alors programmée à l’horizon 2022 et l’achèvement total du port, en lien avec l’exploitation de la carrière, vers 2040. Au cours des trois dernières années, la concertation publique a enrichi le projet initial sur plusieurs aspects autour, par exemple, des prescriptions qui s’imposeront aux entreprises, les circulations douces et l’embarcadère pour les transports de passagers. Face aux préoccupations en matière d’insertion paysagère du projet, Haropa-Ports de Paris s’est engagé à mettre en œuvre, dès le lancement des travaux, une Instance permanente de concertation avec les collectivités, associations et riverains concernés. Lieu d’information et d’échange, une instance similaire est en place avec succès sur le port de Bonneuil-sur-Marne depuis 2015.