Paredes va ouvrir une plateforme logistique de 15.000 m2 à Saint-Quentin-Fallavier

Le groupe lyonnais Paredes refonde les process de sa supply chain. À partir d’un stock central qui sera localisé en avril dans une plus grande plateforme exploitée par Spil avec le concours de XPO.

Numéro 2 de l’hygiène professionnel en France, Paredes va se doter d’un stock central plus conséquent dans un nouvel entrepôt à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), près de Lyon. Une partie de ce site de 20.000 m2 sera consacrée à la production. 5.000 m2 seront dédiés à la transformation d’ouate de cellulose en bobines d’essuyage, la spécialité du groupe lyonnais depuis 1966. Production réalisée jusqu’à présent à Genas, dans la métropole lyonnaise.
Avec trois cellules de 5.000 m2, Paredes va pouvoir entreposer ses 6.000 références de produits et livrer chaque jour ses neuf plateformes régionales françaises. Ces prestations et ces navettes quotidiennes sont assurées par XPO. Depuis mi-octobre 2018, la société lyonnaise dispose d’une autre plateforme centralisée de 6.000 m2, d’une capacité de 7.200 palettes, exploitée par Spil, également à Saint-Quentin-Fallavier. Ces locaux seront délaissés après l’ouverture de la nouvelle plateforme en avril 2019. Le nouveau site logistique emploiera 25 personnes, non comprises les 25 autres affectées à la production de bobines d’essuyage.
Paredes a signé un bail de neuf ans avec le propriétaire de cette plateforme. La location de ce bâtiment sera intégralement financée par l’entreprise lyonnaise qui va mettre en location son usine actuelle de Genas dont l’activité sera transférée à Saint-Quentin-Fallavier.

Objectif : 95 % des commandes livrées à temps

La création de ce stock central entre dans le cadre de la refonte des processus de la supply chain, impulsée par le nouveau directeur général de Paredes, François Thuilleur, qui a travaillé auparavant chez Renault et chez Rexel et a importé les méthodes de l’industrie automobile et de la distribution chez le groupe lyonnais. Il s’est fixé pour objectif de "livrer 95 % des commandes On time in full (OTIF)", à temps et de manière complète, contre 75 % aujourd’hui. Un taux qu’il souhaite atteindre avec la mise en œuvre de ce stock central de plus grande capacité et la numérisation de l’ensemble de la relation clients.
Cette "promesse" est l’un des quatre axes du plan stratégique que vient d’adopter la société pour les années 2019-2022. Il vise notamment à porter à 210 millions d’euros le chiffre d’affaires du groupe en 2022, en améliorant ses résultats qui étaient en retrait ces dernières années et qui ont commencé à s’améliorer en 2018. À noter par ailleurs que Paredes va ouvrir un nouveau centre logistique à Ensisheim à côté de Mulhouse en avril.