Port de Strasbourg : des investissements pour les conteneurs

Au port de Strasbourg, la filiale de l’établissement alsacien pour les conteneurs, Rhine Europe Terminals, a procédé à plusieurs aménagements afin d'améliorer les services et de fluidifier la circulation.

La filiale d’exploitation des conteneurs du Port autonome de Strasbourg, Rhine Europe Terminals, a concrétisé plusieurs investissements depuis le début de l’année dans l’optique d’améliorer la qualité de ses prestations à ses clients. Ainsi, elle a ouvert un service "fast-gate" au bénéfice des transporteurs routiers qui viennent charger ou décharger des conteneurs dans l’un des deux terminaux strasbourgeois. Le service permet de remplir les procédures administratives d’enregistrement en amont du passage, depuis un ordinateur ou un smartphone. Le transporteur utilisateur et ses chauffeurs obtiennent un numéro de visite antérieur à leur arrivée sur place.
 
Nouveaux reachstackers

Par ailleurs, Rhine Europe Terminals (RET) a réceptionné quatre nouveaux reachstackers, dotés d’une capacité unitaire de 31 à 36 tonnes. "Cet investissement permettra de renouveler et de moderniser le parc d’engins de manutention notamment pour répondre à des besoins croissants générés par le trafic ferroviaire", complète la société.

"Des besoins croissants générés par le trafic ferroviaire"

Enfin, l’accès au terminal Sud a connu des modifications qui visent à résoudre le problème régulier d’engorgement dans la rue de Saint-Nazaire menant à l’infrastructure et à procurer de meilleures conditions de travail au personnel du terminal. Les bureaux qui étaient installés au cœur de la plateforme ont été reconstruits et déplacés. À la hauteur de leur nouvel emplacement, un parking poids lourds a été aménagé, afin que les chauffeurs puissent effectuer leur enregistrement à l’écart des flux de circulation.
RET espère une reprise à la hausse en 2019 du trafic conteneurs, qui était tombé à 360.000 EVP l’an dernier au port de Strasbourg, soit une chute de 14 % tous modes, dont - 38 % pour le seul conteneur fluvial en raison des très pénalisantes basses eaux tout au long du second semestre.