Rail Freight Forward : doubler la part du fret ferroviaire en Europe d’ici 2030

Le doublement de la part du rail en Europe absorberait la croissance du transport de marchandises sur le continent d’ici 2030. Les transporteurs ferroviaires se déclarent prêts à relever ce défi et présentent les conditions pour y arriver.

Le transport de marchandises est appelé à augmenter de 30 % d’ici 2030 avec pour conséquence, dans une hypothèse "au fil de l’eau", une progression du trafic routier d’un million de camions supplémentaires par an. Pour éviter ce scénario, une quinzaine d’entreprises et de fédérations européennes de fret ferroviaire ont signé en décembre un manifeste en faveur du report modal de la route vers le rail. Au sein d’un groupement baptisé Rail Freight Forward, elles annoncent pouvoir réduire les émissions de CO2 de 290 millions de tonnes et doubler la part du fret ferroviaire en Europe de 18 à 30 % d’ici 2030.

"Réduire les émissions de CO2 de 290 millions de tonnes en dix ans"

Pour atteindre cette ambition, les membres de Rail Freight Forward* dont SNCF Logistics listent une série d’actions à l’attention des gestionnaires d’infrastructures. Ceux-ci sont invités "à faciliter et à simplifier les trajets transfrontaliers soutenus par un mandat clair de la part des États membres et des autorités de régulation". À ces derniers, ils demandent "d’harmoniser les taxes ainsi que les coûts administratifs et d’accès aux infrastructures entre le fer et la route" en s’inspirant de la Suisse et de l’Autriche où la part du rail s’élève respectivement à 37 et 32 % dans le transport de marchandises.

Train de Noé

En contrepartie, les entreprises de fret ferroviaire s’engagent "à travailler en étroite collaboration pour transformer et moderniser le secteur en stimulant l’efficacité et la normalisation, la rentabilité et la qualité de leurs services". Afin de sensibiliser l’opinion et les autorités publiques sur les enjeux du report modal, les membres de Rail Freight Forward ont lancé le "Train de Noé". Présenté à Katowice lors de la Cop24, il a fait étape à Vienne le 14 janvier et est attendu à Berlin le 24 janvier, à Paris le 5 février et à Bruxelles le 20 février. Dans chacune de ces capitales, des artistes de rue le transformeront en œuvre mobile et évolutive.

* BLS Cargo, CD Cargo, CFL Cargo, DB Cargo, GreenCargo, Lineas, LTE Group, Mercitalia, Ost-Xest Logistik, PKP Cargo, Rail Cargo Group, SBB Cargo, SNCF Logistics, ZSSK Cargo, CER, UIC, EFRA, VDV